Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a), 20 sources sunnites

Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra

L’histoire de l’islam a toujours des points compliqués, sur lesquels il y a beaucoup de divergence parmi les musulmans. Le sujet ” Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a) ” ou agresse la fille du Prophète Muhammad (s) est un sujet important sur lequel il y a beaucoup de débats entre les chiites et les sunnites.

Dans cet article de notre boutique musulmane en ligne, je me base sur les sources musulmanes et sunnites et je vous explique respectueusement et poliment les preuves qui démontrent la véracité de cette histoire.

En lisant les sources de hadiths sunnites et celles de l’histoire de l’islam, nous trouvons plusieurs sources qui prouvent que le deuxième calife, Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a), la fille du Prophète Muhammad (s).

Ces références sont liées également au martyre de la vénérée Fatima Zahra (a). Elles prouvent que cet événement si triste et tragique a causé l’avortement de du bébé de Fatima Zahra (a) et a causé son martyre.

Version PDF de cet article : Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a)

Pourquoi parler des souffrances de Fatima Zahra (a) ?

Après avoir publié ma vidéo sur l’Attaque et l’agression de Umar ibn Khattab contre Fatima Zahra (a), j’ai reçu de différents messages. Certains m’encouragent à continuer et d’autres trouvent que ce genre de sujet n’ont pas assez d’importance.

Il faut parler plutôt de l’avenir, de la réapparition de l’Imam Mahdi (a) que de parler de l’histoire et de chercher un coupable. Je suis très content de tous ces messages. C’est normal que chacun est libre de penser comme il veut et de déclarer ses opinions.

Mais pourquoi j’ai décidé de parler de ce sujet ?

Je réponds à cette question en résumé ici dans cet article et InchaAllah bientôt je fais une vidéo sur ce sujet et j’explique tous les détails.

1. D’après moi, il faut parler de toute la vérité. Le fait de cacher une vérité ou la garder dans des assemblées privés, cause une ignorance dans la communauté. Allah blâme les Gens du livre dans le Coran pour avoir caché certaines vérités.

2. Il faut garder l’union dans la communauté musulmane. Je le crois tout à fait. Mais ce qui cause la discorde dans la communauté ce n’est pas parler de l’histoire ou de certaines vérités, c’est le manque de respect, l’insulte et le manque des méthodes scientifiques dans les discussions qui causent la discorde.

3. Notre connaissance sur le passé, construit notre croyance sur l’avenir. Nous ne pouvons pas négliger et ne pas parler de l’histoire en s’excusant de nous préparer pour la venue de l’Imam Mahdi (aj). Tout est lié. J’expliquerai les détails dans une vidéo InchaAllah.

4. Dans cet article et la vidéo que j’ai publié sur l’agression de Umar ibn Khattab contre Fatima Zahra (a), je ne parle que des sources sunnites. Je n’en ai rien rajouté ! Ce ne sont donc pas nos paroles qui font la division.

Avis des savants sunnites

La plupart des savants sunnites refusent que Umar ibn Khattab aurait attaqué la maison de Fatima Zahra (a).

avis des savants sunnites sur fatima zahra

Alûsî et l’attaque contre Fatima (a)

Al-Âlûsî dit :

ومنها أنه قصد إحراق بيت فاطمة. والجواب أن هذا كذب محض

Une des accusations contre Umar ibn Khattab est qu’il aurait décidé de brûler la maison de Fatima (a). La réponse est que c’est un mensonge absolu.

Source : As-Suyûf al-Mushriqa wa Mukhtasaru Sawâ’iq al-Muhriqa, p 542 (Voir la source)

Groupe de savants saoudiens

Un groupe de grands savants sunnites saoudiens ont répondu à cette questions. On leur demanda Est-ce que le brûlage de la maison de Fatima Zahra (a) par Umar ibn Khattab et l’avortement de son bébé est vrai ?

Ils donnent une longue réponse pour refuser le fait que Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a), je vous en cite quelques passages :

فما يذكر من أن الصحابة أحرقوا بيت فاطمة رضي الله عنها، وأسقطوا جنينها، كذب ظاهر، وإفك بين ألقاه الشيطان على عقول بعض المرضى الحاقدين على الإسلام وأهله، المبغضين للنبي صلى الله عليه وسلم وآل بيته في الحقيقة

Ce qu’on dit sur le fait que les compagnons auraient brûlé la maison de Fatima Zahra (a) (que Dieu l’agrée) et qu’ils auraient causé l’avortement de son bébé est un mensonge évident. C’est un mensonge que le Satan a mis dans la tête de certains malades qui détestent l’islam et les musulmans et qui haïssent en vérité, le Prophète (s) et ses Ahlul Bayt (a).

Source : Fatâwa ash-Shabakat al-Islâmîyya, v 1 p 4005 (Voir la source)

Dans les passages ci-dessus, les chiites et ceux qui croient à la véracité de l’agression de Umar ibn Khattab contre Fatima Zahra (a) sont considérés comme des malades qui détestent l’islam et le Prophète Muhammad (s).

Fatima Zahra (a) et ses mérites exceptionnels

Livre proposé : Fatima Zahra (a) fille du Prophète Muhammad (s)

Dans une de mes vidéos sur Youtube j’ai parlé des mérites de Fatima Zahra (a) dans les hadiths sunnites. Je vous en rapporte ici quelques uns.

mérites de fatima zahra

D’après At-Tabarânî, le Prophète Muhammad (s) dit à Aicha :

إِذَا أَنَا اشْتَقْتُ إِلَى رَائِحَةِ الْجَنَّةِ شَمَمْتُ رِيحَ فَاطِمَةَ

A chaque moment que l’odeur du Paradis me manque, je sens l’odeur de Fatima (a)

Source : Al-Mu’jam al-Kabîr, At-Tabarânî, v 22 p 400, hadith 1000 (Voir la source)

Cette parole si riche du Prophète Muhammad (s) nous montre le statut inimaginable de sa fille Fatima Zahra (a) auprès d’Allah. Ce hadith nécessite beaucoup d’analyse pour qu’on puisse comprendre sa profondeur. InchaAllah dans un autre article.

D’après Aicha, le Prophète Muhammad (s) avait un respect particulier vis à vis de sa fille Fatima Zahra (a). Elle rapporte :

كَانَتْ إِذَا دَخَلَتْ عَلَيْهِ رَحَّبَ بِهَا، وَقَامَ إِلَيْهَا فَأَخَذَ بِيَدِهَا فَقَبَّلَهَا وَأَجْلَسَهَا فِي مَجْلِسِهِ

Lorsque Fatima Zahra (a) entrait chez le Prophète Muhammad (s), ce dernier l’accueillait, se tenait debout pour la respecter, prenait sa main et l’embrassait. Ensuite, il la faisait asseoir sur sa propre place.

Source : Al-Mustadrak ‘Ala as-Sahîhayn, Hâkim an-Nayshâbûrî, v 3 p 167 hadith 4732 (Voir la source)

Je pense que ces passages sont assez clairs sur le statut noble, privilégié et particulier de Fatima Zahra (a) auprès d’Allah. Pas besoin d’expliquer la signification du fait que le Prophète Muhammad (s) embrasse la main de Fatima (a) !

Dans un autre hadith très connu, le Prophète Muhammad (s) lie sa satisfaction avec celle de sa fille, Fatima Zahra (a), en disant :

فَاطِمَةُ بَضْعَةٌ مِنِّي، فَمَنْ أَغْضَبَهَا أَغْضَبَني

Fatima fait partie de moi, quiconque la met en colère me met en colère.

Source : Sahih al-Bukhari, hadith 3714 (Voir la source)

Étant informé de ces mérites, croyez-vous que Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a) ? Suivez-moi jusqu’à la fin de l’article.

Colère de Fatima (a) contre Abu Bakr

Catégorie proposé : Librairie chiite

Vous avez appris que d’après le Prophète (s) la colère de Fatima (a) est équivalent à celle du Prophète Muhammad (s). Celui qui met Fatima Zahra (a) en colère, met en vérité, le Prophète (s) en colère.

L’insatisfaction et la colère de Fatima Zahra (a) n’est pas comparable avec celles des autres gens. Elle est une dame bénie, une maîtresse des femmes du monde. Celui qui la met alors en colère, n’aura jamais la satisfaction de Dieu. Et celui qui n’a pas la satisfaction de Dieu, ne pourra jamais entrer dans le Paradis.

D’après un hadith de Bukharî, après le martyre du Prophète Muhammad (s), sa fille Fatima Zahra (a) vint auprès d’Abu Bakr pour réclamer ses droits et son héritage du Prophète Muhammad (s).

Le calife, déclare un hadith attribué au Prophète (s) disant que les prophètes n’héritent rien. Ce qui reste de leur bien est considéré comme aumône. En entendant la réponse de Abu Bakr :

فَغَضِبَتْ فَاطِمَةُ بِنْتُ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ، فَهَجَرَتْ أَبَا بَكْرٍ، فَلَمْ تَزَلْ مُهَاجِرَتَهُ حَتَّى تُوُفِّيَتْ

Fatima (a), fille de l’Envoyé d’Allah (s) se fâcha donc contre lui. Elle rompit le lien avec Abu Bakr jusqu’au dernier instant de sa vie.

Source : Sahih Bukhârî, v 4 p 79 hadith 3092, 3093 (Voir la source)

Je vous pose quelques questions :

1. Si le hadith déclaré par Abu Bakr était vrai, Fatima Zahra (a), en tant que fille du Prophète (s) et la maîtresse des femmes du monde, ne le savait pas ?

2. La colère de Fatima Zahra (a) ne met pas en question la dignité du premier calife ?

3. Le fait que Fatima (a) ne prête jamais le serment d’allégeance avec Abu Bakr, ne prouve-t-il pas qu’il n’était pas digne de la succession du Prophète (s) ?

Croyez-vous que celui qui met en colère la fille du Prophète (s), ose l’agresser ? Pensez-vous maintenant que le fait que Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a) vous semble impossible ? Suivez-moi encore je vous donne toutes les références.

Livre proposé : Pour être en compagnie des véridiques

Usurpation de Fadak

Livre proposé : Les repères de deux écoles

Usurpation de Fadak

Dans plusieurs sources sunnites vous lisez qu’Abu Bakr s’est abstenu de donner la possession de Fadak à Fatima Zahra (a) s’excusant que Fadak est en possession du Prophète (s) et les prophètes n’héritent rien. 

C’est une grande erreur dans l’histoire et parmi les musulmans. Fadak n’était pas l’héritage du Prophète Muhammad (s) du tout. D’après plusieurs sources, à l’époque du Prophète Muhammad (s), ce dernier offrit Fadak à sa fille, Fatima Zahra (a). Fatima Zahra (a) était donc la propriétaire de Fadak même lorsque son père était en vie. 

Il est impossible de négliger sa possession sur Fadak. Et ceci est considéré comme usurpation. Comme s’ils ont volé et se sont emparé du bien de la fille du Prophète Muhammad (s).

Première source

Article proposé : La magie et la sorcellerie en islam

D’après Ibn Shabbah, un savant sunnite du 3e siècle de l’hégire, après le martyre du Prophète Muhammad (s), Fatima Zahra (a) se rendit auprès d’Abu Bakr, lui demandant la raison de l’usurpation de Fadak par le calife. Elle expliqua que Fadak lui était offert par le Prophète (s) et qu’il n’était pas un héritage.

فَقَالَتْ: إِنَّ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ أَعْطَانِي فَدَكَ

Fatima (a) dit : Certes, l’Envoyé d’Allah (s) m’a offert Fadak.

Source : Târîkh al-Madîna, Ibn Shabbah, v 1 p 199 (Voir la source)

Abu Bakr n’accepta pas la prétention de la fille du Prophète (s) et lui demanda des témoins, en disant : 

فَقَالَ لَهَا: هَلْ لَكِ عَلَى هَذَا بَيِّنَةٌ؟

Abu Bakr dit à Fatima (a) : As-tu des témoins pour ta prétention ?

Source : Târîkh al-Madîna, Ibn Shabbah, v 1 p 199 (Voir la source)

Fatima Zahra (a) a ramené l’Imam Ali (a) et Umm Ayman comme témoins. Ces derniers, témoignèrent que Fadak appartenait à Fatima (a) à l’époque du Prophète Muhammad (s).

Ce qui est étonnant c’est le fait que le calife ne fait pas confiance à la parole de la fille du Prophète Muhammad (s) et lui demande des preuves. Alors, qu’elle est la maîtresse des femmes du monde et la dame la plus véridique !

Deuxième source

D’après Abû Ya’lâ Al-Mûsilî, un savant sunnite du 3e et du 4e siècle de l’hégire, Abû Saïd al-Khudrî rapporte : 

Lorsque le verset 26 de la sourate al-Isrâ’ a été révélé disant que : “Ô Prophète ! Donne à tes proches leurs droits ! ” :

دَعَا النَّبِيُّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فَاطِمَةَ وَأَعْطَاهَا فَدَكَ

Le Prophète Muhammad (s) appela Fatima (a) et lui a offert Fadak.

Source : Musnad Abû Ya’lâ al-Mûsilî, v 2 p 534 hadith 1409 (Voir la source)

Troisième source

As-Suyûtî, un grand savant sunnite du 10e siècle de l’hégire rapporte le hadith ci-dessus de plusieurs Imams de hadiths sunnites. Il rapporte le même hadith de :

  • Al-Bazzaz
  • Abû Ya’lâ Al-Mûsilî
  • Ibn Abî Hâtam
  • Ibn Mardawayh

Source : Ad-Durr al-Manthûr, As-Suyûtî, v 5 p 273 (Voir la source)

En considérant ces histoires, lorsque nous parlons du fait que Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a) et de l’agression de Umar contre la fille du Prophète Muhammad (s), vous comprenez mieux pourquoi cette histoire s’est réalisée.

Qui est l’Imam du temps de Fatima Zahra (a)

Livre proposé : L’Imamat et les Imams (a)

D’après plusieurs sources sunnites et chiites, chaque musulmans ne peut vivre musulman sans avoir prêté le serment d’allégeance avec son Imam du temps. D’après plusieurs hadiths le Prophète Muhammad (s) dit que celui qui meurt sans avoir prêté le serment d’allégeance avec son Imam, il est mort comme un Djahilite (non musulman).

Agression de Fatima

D’après Muslim, le Prophète Muhammad (s) dit : 

مَنْ مَاتَ وَلَيْسَ فِي عُنُقِهِ بَيْعَةٌ، مَاتَ مِيتَةً جَاهِلِيَّةً

Celui qui meurt sans avoir une allégeance sur son cou, il meurt comme un Djahilite (non musulman)

Source : Sahih Muslim, v 3 p 1478 hadith 58 (1851) (Voir la source)

D’après Ahmad ibn Hanbal, le Prophète Muhammad (s) dit : 

مَنْ مَاتَ بِغَيْرِ إِمَامٍ مَاتَ مِيتَةً جَاهِلِيَّةً

Celui qui meurt sans avoir un Imam, il est mort comme Jahilite (non musulman)

Source : Musnad Ahmad ibn Hanbal, v 28 p 88 hadith 16876 (Voir la source)

D’après ces hadiths un musulman ne peut pas vivre et mourir musulman sans avoir un Imam. Maintenant la question qu’on nous pose c’est la suivante : 

Qui était l’Imam du temps de Fatima Zahra (a) ?

Nous savons que Fatima (a) fait partie du Prophète (s). Qu’elle est la maîtresse des femmes du monde et qu’elle est la dame la plus parfaite de l’univers. Il est impossible qu’elle s’égare du droit chemin. 

Après le martyre du Prophète Muhammad (s), Fatima Zahra (a) prêta le serment d’allégeance avec qui ? Avec Abu Bakr ? Nous savons déjà la réponse. Elle s’est fâché contre lui jusqu’au dernier instant de sa vie. Ça serait impossible alors qu’Abu Bakr soit l’Imam de Fatima Zahra (a). 

Nous ne pouvons pas dire qu’elle quitta ce monde sans Imam. Répondez-moi alors avec qui elle prêta le serment d’allégeance ?

Livre proposé : Les vérités de la succession du Prophète (s)

Umar menace de brûler la maison de Fatima Zahra (a)

Umar ibn Khattab menace Fatima

Plusieurs sources de hadiths sunnites rapportent cette histoire si triste qui brûle le cœur de chaque être humain. Lisez la suite de l’article sur le fait que Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a). 

D’après Ibn Abî Shayba, l’Imam du hadith sunnite du 3e siècle de l’hégire, après le martyre du Prophète Muhammad (s), Zubayr et certains compagnons du Prophète (s) allaient chez Fatima Zahra (a) et l’Imam Ali (a), demandant des conseils des membres de la maison prophétique. 

Informé de ce qui se passait chez Fatima Zahra (a), Umar ibn Khattab se rendit à la maison de la fille du Prophète Muhammad (s). Il s’adressa à Fatima (a), en disant : 

يَا بِنْتَ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ , §وَاللَّهِ مَا مِنْ أَحَدٍ أَحَبَّ إِلَيْنَا مِنْ أَبِيكِ , وَمَا مِنْ أَحَدٍ أَحَبَّ إِلَيْنَا بَعْدَ أَبِيكِ مِنْكِ , وَايْمُ اللَّهِ مَا ذَاكَ بِمَانِعِي إِنِ اجْتَمَعَ هَؤُلَاءِ النَّفَرُ عِنْدَكِ ; أَنْ أَمَرْتُهُمْ أَنْ يُحَرَّقَ عَلَيْهِمِ الْبَيْتُ

Ô fille de l’Envoyé d’Allah ! Je jure par Allah personne ne nous est cher plus que ton père (s). Et après ton père, personne ne nous est cher plus que toi. Pourtant, si ces personnes se réunissent chez toi, je jure également par Allah que notre amour à l’égard de toi ne m’empêche pas, de leur ordonner de brûler cette maison sur eux !

Source : Musannaf Ibn Abî Shayba, v 7 p 432 hadith 37045 (Voir la source)

Fatima Zahra (a) tint l’Imam Ali (a) informé de la menace de Umar ibn Khattab. Elle dit à Ali (a) : ” Je jure par Allah, il fera ce qu’il a dit (Il brûlera notre maison) “.

Analyse de la chaîne de transmission

La chaîne de transmission de ce hadith (sur la menace de Umar ibn Khattab contre Fatima Zahra (a)) a 4 narrateurs comme suit : 

Muhammad b. Bishr rapporte d’après Ubayd Allah b. Umar, d’après Zayd b. Aslam, d’après Aslam.

agression de fatima

Nous analysons la fidélité et la sincérité de ces 4 narrateurs d’après les opinions des savants et des experts sunnites dans les sciences du hadith. 

1. Muhammad b. Bishr

D’après Adh-Dhahabi (شمس الدين الذهبي), un grand savant sunnites dans les sciences du hadith, Muhammad b. Bishr est attribué à plusieurs titres, à savoir :

  • Al-Hâfid (الحافظ) : Il mémorise d’une meilleure façon et correctement les hadiths
  • Al-Imam (الإمام) : Il est un Imam (il détient un niveau élevé parmi les savants)
  • Ath-Thabt (الثبت) : Il est inébranlable et stable dans la narration des hadiths
  • Thiqat (ثقة) : Il est digne de confiance et fidèle

Source : Siyar A’lâm an-Nubalâ’, Shams as-Dîn adh-Dhahabî, v 9 p 265 (Voir la source)

2. Ubayd Allah b. Umar

D’après Adh-Dhahabi (شمس الدين الذهبي), Ubayd Allah ibn Umar détient les attributs ci-dessous :

  • Al-Hâfid (الحافظ) : Il mémorise d’une meilleure façon et correctement les hadiths
  • Al-Imam (الإمام) : Il est un Imam (il détient un niveau élevé parmi les savants)
  • Thiqat (ثقة) : Il est digne de confiance et fidèle
  • Ath-Thabt (الثبت) : Il est inébranlable et stable dans la narration des hadiths

Source : Siyar A’lâm an-Nubalâ’, Shams as-Dîn adh-Dhahabî, v 6 p 395 (Voir la source)

3. Zayd b. Aslam

Zayd b. Aslam fait partie des narrateurs de Bukhârî dans son livre Sahih al-Bukhârî. 

Source : Rijâl Sahih al-Bukhârî, v 1 p 259 (Voir la source)

D’après Ahmad b. Hanbal, Abû Zur’a, Abû Hâtam, Muhammad b. Sa’d, Nasâ’î, Ibn Kharâsh et Ya’qûb b. Shayba, Zayd b. Aslam est digne de confiance (ثقة).

Source : Tahdhîb al-Kamâl, Al-Mizzî, v 10 p 17 (Voir la source)

4. Aslam al-‘Adaoui al-Umarî

D’après Adh-Dhahabi (شمس الدين الذهبي), Aslam détient les attributs suivants :

  • Faqîh (فقيه) : Il est un expert dans le fiqh
  • Al-Imam (الإمام) : Il est un Imam (il détient un niveau élevé parmi les savants)
  • Thiqat (ثقة) : Il est digne de confiance et fidèle

Source : Siyar A’lâm an-Nubalâ’, Shams as-Dîn adh-Dhahabî, v 4 p 98 (Voir la source)

En plus, il fait partie des narrateurs de Bukhârî dans son livre Sahîh al-Bukhârî.

Source : Rijâl Sahîh al-Bukhârî, v 1 p 97 (Voir la source)

Conclusion

Vous avez tout lu sur cette première narration. D’après cette narration Umar ibn Khattab a menacé Fatima Zahra (a) de brûler sa maison. De quelle maison parlons-nous ? La maison de Fatima (a), sur laquelle, le Prophète Muhammad (s) dit qu’elle est meilleure que celles des prophètes.

En ce qui concerne la chaîne de la transmission, vous avez vu que tous les quatre narrateurs de cette narration sont fidèle et digne de confiance. Cette narration doit être donc considérée comme authentique. 

Umar ibn Khattab brûle la maison de Fatima (a)

Livre proposé : Qui sont les douze califes du Prophète (s) ?

Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra

En lisant la première narration vous voyez que le deuxième calife a menacé de brûler la maison de Fatima Zahra (a). Mais ce n’était pas seulement une menace. Umar ibn Khattab a réalisé ce qu’il avait dit à Fatima (a). 

D’après Al-Balâdhurî, Abu Bakr envoya des gens chez Ali (a) pour exiger le serment d’allégeance. L’Imam Ali (a) n’accepta pas. 

فَجَاءَ عُمَرُ، ومعه فتيلة. فتلقته فاطمة على الباب، فقالت فاطمة: [يا ابن الْخَطَّابِ، أَتُرَاكَ مُحَرِّقًا عَلَيَّ بَابِي؟ قَالَ: نَعَمْ

Ensuite, Umar ibn Khattab vint, ayant le feu en main (boutefeu). Fatima Zahra (a) l’empêcha devant la porte d’entrer. Elle lui dit : Ô fils de Khattâb ! On te voit en train de brûler ma maison ? Il répondit : Oui.

Source : Ansâb al-Ashrâf, Balâdhurî, v 1 p 586 hadith 1184 (Voir la source)

Analyse de la chaîne de transmission

La chaîne de transmission de cette narration a 4 narrateurs qui sont les suivants : 

Al-Madâ’inî rapporte d’après Maslamat b. Muhârib, d’après Sulaymân at-Taymî, d’après Ibn ‘Awn.

 

 

 

Agression de Fatima

1. Al-Madâ’inî

D’après Adh-Dhahabi (شمس الدين الذهبي), Abu al-Hasan Ali b. Muhammad b. Abd Allah al-Madâ’inî détient les attributs suivants :

  • Al-‘Allâma (العلامة) : Un des plus grands savants
  • Al-Hâfid (الحافظ) : Il mémorise d’une meilleure façon et correctement les hadiths
  • As-Sâdiq (الصادق) : Véridique
  • Thiqat (ثقة) : Il est digne de confiance et fidèle

Source : Siyâr A’lâm an-Nubalâ’, Dhahabî, v 10 p 400 (Voir la source)

2. Maslamat ibn Muhârib

Premier point sur ce narrateur est qu’il fait partie des narrateurs de hadiths de Bukhârî.

Source : At-Târîkh al-Kabîr, Al-Bukhârî, v 7 p 387 hadith 1685 (Voir la source)

Deuxième point est la méthode de Bukhârî sur les narrateurs desquels il rapportait les hadiths. Dans ces livres, lorsqu’il rapportait une narration d’un narrateur faible, il mentionnait que ce narrateur est faible. Mais lorsqu’il faisait confiance en un narrateur, il ne rajoutait pas de commentaire. 

Bukhârî a rapporté de Maslamat b. Muhârib dans son livre, At-Tarikh al-Kabîr, mais il n’a pas mentionné qu’il est faible. Le silence de Bukhârî prouve la fidélité de ce narrateur. 

Source : Ad-Du’afâ’ as-Saghîr, Bukhârî, p 5 (Voir la source)

3. Sulaymân at-Taymî

D’après Al-Mizzî, Sulaymân at-Taymî détient les caractères suivants : 

  • D’après Shu’ba : “Je n’ai vu plus véridique que Sulaymân. Lorsqu’il rapportait des hadiths du Prophète (s), son visage changeait de couleur”.
  • D’après Shu’ba : “Le doute de Sulaymân est la certitude”.
  • Thiqat (ثقة) : Il est digne de confiance et fidèle
  • Adorateur

Source : Tahdhîb al-Kamâl, Al-Mizzi, v 12 p 8 (Voir la source)

4. Ibn ‘Awn

D’après Adh-Dhahabi, Abd Allah b. ‘Awn détient les attributs ci-dessous :

  • Al-Imam (الإمام) : Il est un Imam (il détient un niveau élevé parmi les savants)
  • Al-Qudwa (القدوة) : Un modèle à suivre, un dirigeant
  • ‘Âlim al-Bassra (عالم البصرة) : Le savant de Bassorah
  • Al-Hâfid (الحافظ) : Il mémorise d’une meilleure façon et correctement les hadiths

Source : Siyar A’lâm an-Nubalâ’, Adh-Dhahabî, v 6 p 364 (Voir la source)

Conclusion

Comme vous voyez, cette deuxième narration a une chaîne de transmission tout à fait authentique. Tous les quatre narrateurs sont dignes de confiance d’après les savants sunnites. 

Certains savants sunnites disent que tous les narrateurs ne sont pas mentionnés dans la chaîne de transmission. La chaîne est donc interrompue et n’est pas liée complètement. 

La réponse à cette parole est qu’il faut voir la totalité des narrations sur ce sujet. En observant toutes les narrations sur ce sujet, il ne reste aucun doute sur l’authenticité de leur contenu.

D’après cette narration, Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a). Il ne reste plus de doute qu’il dépassa l’étape de la menace et fit ce qu’il avait dit à Fatima Zahra (a).

Agression de Umar contre la maison de Fatima Zahra (a)

Livre proposé : L’école d’Ahlul Bayt (a)

Nous avons analysé la chaîne de transmission des deux dernières narrations. Je vous rapporte encore plusieurs narrations qui confirment l’agression contre Fatima Zahra (a). 

Les deux chaînes que nous avons analysées sont authentiques, ce n’est donc pas nécessaire de vérifier la chaîne des narrations suivantes. Même si elles n’ont pas de chaîne de transmission authentique, ils ont le même contenu que les deux dernières narrations. 

D’après Abu Ja’far at-Tabarî, un grand savant sunnite du 3e et du 4e siècle de l’hégire :

Après le martyre du Prophète Muhammad (s), certains compagnons se réunirent à Saqîfa pour choisir un successeur. A ce moment-là Talha, Zubayr et certains compagnons du Prophète (s) d’Al-Muhâjurûn étaient chez l’Imam Ali (a) et Fatima Zahra (a). Ils lui demandaient des conseils sur la réunion de Saqîfa. 

Ils savaient que le choix de la réunion de Saqîfa n’était pas éligible du tout. Étant informé de leur présence chez Fatima Zahra (a), Umar ibn Khattab s’y rendit, les appela, en disant :

وَاللَّهِ لأَحْرِقَنَّ عَلَيْكُمْ أَوْ لَتَخْرُجُنَّ إِلَى الْبَيْعَةِ

Je jure par Allah, je brûlerai la maison sauf si vous sortiez et que vous prêtiez le serment d’allégeance avec Abu Bakr.

Source : Târîkh At-Tabarî, v 3 p 202 (Voir la source)

Remarque :

Cette narration nous donne quelques informations importants qui sont les suivantes :

1. Abu Bakr n’est pas choisi par l’unanimité des compagnons du Prophète Muhammad (s)

2. Plusieurs compagnons du Prophète (s) n’étaient pas d’accord avec le califat d’Abu Bakr et la décision de la réunion de Saqîfa.

3. Allégeance de plusieurs compagnons du Prophète (s) avec Abu Bakr est faite par force d’Umar ibn Khattab et ses soldats.

4. Pour exiger le serment d’allégeance avec Abu Bakr, Umar osa à porter atteinte même à la maison de Fatima (a)

Opposition au califat d’Abu Bakr

Livre proposé : Calendrier chiite

Nous entendons et lisions souvent dans les ouvrages des ulémas sunnites que le califat d’Abu Bakr était bien légitime et c’était d’après l’unanimité des compagnons du Prophète Muhammad (s).

Lesdites narrations prouvent que c’était tout à faire contraire à ce qu’on entend. Le califat d’Abu Bakr n’était du tout par l’unanimité des compagnons du Prophète (s).

Ces narrations prouvent que ceux qui n’étaient pas d’accord avec le califat D’Abu Bakr, se réunirent chez l’Imam Ali (a) et Fatima Zahra (a). Ils n’étaient jamais satisfaits de leur allégeance avec Abu Bakr. Car leurs allégeances ont été faites sous force et menace de Umar ibn Khattab et d’Abu Bakr.

Umar ibn Khattab a-t-il brûlé la maison de Fatima (a) ?

Maintenant c’est tout à fait évident que ce que Umar ibn Khattab a fait n’était pas seulement une menace, mais une attaque contre la maison de la révélation et la maison de Fatima (a).

D’après Ibn Abd Rabbih al-Undulusî, un savant sunnite du 3e et du 4e siècle de l’hégire, Abu Bakr envoya Umar ibn Khattab pour faire sortir l’Imam Ali (a), Abbas et Zubayr de la maison de Fatima Zahra (a) pour exiger le serment d’allégeance avec le calife. Il dit à Umar :

قال له: إن أبوا فقاتلهم. فأقبل بقبس من نار على أن يضرم عليهم الدار، فلقيته فاطمة فقالت: يا ابن الخطاب، أجئت لتحرق دارنا؟ قال: نعم، أو تدخلوا فيما دخلت فيه الأمة!

S’ils (Ali (a), Abbas et Zubayr) ont refusé de prêter le serment d’allégeance, tue-les !

Umar ibn Khattab apporta donc du feu pour brûler la maison (de Fatima (a)). Fatima (a) sortit pour empêcher Umar d’entrer chez elle. Elle lui dit : Ô fils de Khattab ! Es-tu venu pour brûler notre maison ? Oui, répondit Umar, sauf si vous entrez dans ce que la Oumma (communauté) est entrée.

Source : Al-‘Aqd al-Farîd, Ibn Abd Rabbih, v 5 p 13 (Voir la source)

Remarque :

1. Abu Bakr ordonne de tuer Ali (a) s’il refuse de lui prêter le serment d’allégeance !

2. Aucun respect pour Ali (a) et Fatima Zahra (a) la fille du Prophète Muhammad (s) de la part de Umar !

3. Ils sont violents, durs, irrespectueux à l’égard de la fille du Prophète Muhammad (s)

4. Le fait d’apporter le feu et de dire OUI en réponse de Fatima (a), prouve qu’il a déjà décidé d’attaquer la maison de Fatima (a)

5. L’allégeance avec Abu Bakr se fit par force, sous la menace

Autre narration sur l’attaque de Umar contre Fatima (a)

D’après Abu al-Fidâ, un savant sunnite du 8e siècle de l’hégire, Abu Bakr ordonna à Umar de ramener l’Imam Ali (a) pour lui prêter le serment d’allégeance. Il rajouta qu’il faut le (a) tuer s’il refuse de sortir et de faire l’allégeance. Umar se rendit à la maison de l’Imam Ali (a) et de Fatima Zahra (a) :

فأقبل عمر بشيء من نار على أن يضرم الدار، فلقيته فاطمة رضي الله عنها وقالت: إِلى أين يا ابن الخطاب؟ أجئت لتحرق دارنا؟ قال: نعم، أو تدخلوا فيما دخل فيه الأمة فخرج علي حتى أتى أبا بكر فبايعه

Umar se rendit à la maison de Fatima (a), ayant le feu en main pour brûler la maison ! Fatima (a) sortit, lui disant : “Où vas-tu ô fils de Khattab ? Es-tu venu pour brûler notre maison ? Umar répondit : Oui, sauf si vous entrez dans ce que la communauté est entrée (allégeance avec Abu Bakr).

A ce moment-là, Ali (a) sortit et fit l’allégeance avec Abu Bakr.

Source : Al-Mukhtasar fî Akhbâr al-Bashar, Abu al-Fidâ’, v 1 (Voir la source)

Dhahabi, le grand savant sunnite complimente dans son livre, Abu al-Fidâ et le considère comme un savant qui a beaucoup de vertues.

Source : Ad-Durar al-Kâmina fî A’yân al-Mi’at ath-Thâmina, Ibn Hajar al-‘Asqalânî, v 1 p 443 (Voir la source)

Question :

Vous pensez peut-être que même si Umar ibn Khattab apporte du feu devant la porte de la maison de Fatima (a). Mais ceci pourrait être juste pour faire peur à tous ceux qui étaient chez Fatima (a). Quelle preuve mentionne qu’il brûla la maison de Fatima (a). De plus, la narration ci-dessus mentionne que l’Imam Ali (a) sort et prête allégeance.

Réponse :

Oui, si on n’a que ce passage de cette narration, je serait d’accord avec vous. Mais je vous propose de voir la suite de cette narration qui vient ci-dessous :

Abu al-Fidâ continue :

عن عائشة قالت: لم يبايع علي أبا بكر حتى ماتت فاطمة، وذلك بعد ستة أشهر لموت أبيها صلى الله عليه وسلم

D’après Âicha : Ali (a) ne prêta le serment d’allégeance avec Abu Bakr jusqu’au martyre de Fatima (a). Fatima (a) tomba en martyre six mois après le décès de son père (s).

Source : Al-Mukhtasar fî Akhbâr al-Bashar, Abu al-Fidâ’, v 1 (Voir la source)

Imaginez maintenant la situation. Umar apporte du feu devant la porte de la maison de Fatima (a). Elle lui demande s’il voulait brûler sa maison. La réponse de Umar est oui !

D’après ce passage, ce jour-là, l’Imam Ali (a) ne prêta pas le serment d’allégeance ! Qu’est-ce qui se passa alors ? Il apporte le feu, il combat avec Zubayr, il entre par force chez Fatima (a), mais il ne fait rien ?! Alors qu’il n’a pas réussi à exiger le serment d’allégeance de l’Imam Ali (a) !

Agression de Fatima (a), Umar donne un coup de pied !

Livre proposé : Le Chiisme répond

Ne croyez-vous pas encore ? Vous vous dites que c’est impossible ? Restez toujours avec moi. Cette histoire est plus triste que ça ! Cette histoire est plus brûlante à nos cœurs que ce que vous avez appris jusqu’ici. Je vous propose de lire le reste de cet article le plus attentif possible.

Ibn Abî Dârim Abu Bakr Ahmad ibn Muhammad était un Imam de hadiths sunnites du 3e et du 4e siècle de l’hégire. Sur lui, Dhahabi le grand savant sunnite dit :

  • Al-Imam (الإمام) : Il était un Imam (il était parmi les grands savants)
  • Al-Hâfiz (الحافظ) : Il mémorisait d’une meilleure façon les hadiths et était un Imam de hadiths
  • Al-Fâdil (الفاضل) : Vertueux
  • Muhaddith al-Koufa (محدث الكوفة) : Il était Imam de hadith à Koufa

Dhahabi continue :

Ibn Abî Dârim était tout au long de sa vie sur le droit chemin. Mais aux derniers jours, il s’est égaré !

Pourquoi ?

أَنَّ عُمر رفَسَ فَاطِمَة حَتَّى أَسقطتْ محسّناً

Parce qu’il a cru que Umar a écrasé Fatima (a) sous ses pieds, au point qu’elle avorta son bébé, Muhsin !!!

Source : Siyar A’lâm an-Nubalâ’, Dhahabi, v 15 p 578 (Voir la source)

Pas de commentaire ! 

Ibn Abî Dârim était Imam, Hafiz, Fadil tout au long de sa vie. Pourquoi alors il s’est égaré ? Parce qu’il a cru à cette histoire triste ?! Juste pour cette pensée, il est devenu chiite ?!

Ibn Hajar al-‘Asqalânî rapporte la même chose sur Ibn Abi Dârim.

Source : Lisân al-Mîzân, Ibn Hajar al-‘Asqalânî, v 1 p 609 (Voir la source)

Remarque :

Comme vous voyez, il considère un de leur Imam, comme chiite juste parce qu’il a cru que Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a) et l’écrase sous ses pieds ! Il est donc normal qu’on ne trouve pas assez d’informations sur cette histoire dans les sources sunnites. C’est par la grâce de Dieu qu’on trouve ce bref résumé dans ces sources.

Ibn Qutayba et les détails sur l’agression de Fatima (a)

Ibn Qutayba ad-Dinawarî était un des savants sunnites et des narrateurs de hadiths sunnites du 3e et du 4e siècle de l’hégire. Je vous rapporte d’abord l’opinion des grands savants sunnites sur Ibn Qutayba, ensuite je vous parle de ce qu’il a rapporté sur l’agression de Fatima (a). 

Ibn Hajar :

D’après Ibn Hajar al-‘Asqalânî, Ibn Qutayba était un des narrateurs dignes de confiance et faisait partie des sunnites.

Source : Lisân al-Mîzân, Ibn Hajar, v 3 p 359 (Voir la source)

Dhahabi :

D’après Khatib al-Baghdadi, Ibn Qutayba était digne de confiance (ثقة) très religieux (دیِّن) et vertueux (فاضل).

Source : Siyar A’lâm an-Nubalâ’, Dhahabi, v 13 p 297 (Voir la source)

Maintenant je vous explique les détails que Ibn Qutayba a rapporté sur l’agression de Fatima (a).

D’après Ibn Qutayba, Abu Bakr ordonna à Umar ibn Khattab d’aller chez Ali (a) pour exiger le serment d’allégeance. Il arriva chez Fatima (a), appela tous ceux qui étaient chez elle. Personne ne sortit. 

Umar ordonna d’apporter des bois pour allumer le feu et brûler la maison de Fatima (a). Il dit : 

والذي نفسه عمر بيده . لتخرجن أو لأحرقنها على من فيها ، فقيل له : يا أبا حفص ، إن فيها فاطمة ؟ فقال : وإن

Je jure par Celui qui détient mon âme. Vous allez sortir ou je brûlerai cette maison avec tous ceux qui sont dedans. On dit à Umar : Fatima (a) est dans cette maison. Umar répondit : “Même si elle est là (je brûlerai la maison)”.

Source : Al-Imâmat wa As-Sîyâsa, Ibn Qutayba, v 1 p 30 (Voir la source)

Tout le monde sortit de chez Fatima (a), à l’exception de l’Imam Ali (a). Ce dernier dit : ” J’ai juré par Allah de ne pas sortir jusqu’à ce que je finisse l’écriture du Coran (et de l’interprétation apprise par le Prophète (s)) “.

Fatima Zahra (a) se tint debout à la porte de sa maison et déclara : 

لا عهد لي بقوم حضروا أسوأ محضر منكم ، تركتم رسول الله صلى الله عليه وسلم جنازة بين أيدينا ، وقطعتم أمركم بينكم ، لم تستأمرونا ، ولم تردوا لنا حقا

Je ne connais aucune communauté pire que vous. Vous avez abandonné l’Envoyé d’Allah (s), alors que son corps est devant nous ! Vous avez interrompu tout lien entre vous. Vous ne nous avez pas demandé nos ordres et vous ne nous avez pas remboursé nos droits.

Source : Al-Imâmat wa As-Sîyâsa, Ibn Qutayba, v 1 p 30 (Voir la source)

Umar ibn Khattab retourna auprès d’Abu Bakr, lui disant : 

“Ne veux-tu pas arrêter cette personne qui refuse de te prêter le serment d’allégeance (Ali (a)) ?”

Abu Bakr ordonna à Qunfudh de le faire. Ce dernier se rendit chez l’Imam Ali (a) et lui dit : “Le successeur de l’Envoyé d’Allah (s) t’appelle”.

L’Imam Ali (a) lui répondit : 

لسريع ما كذبتم على رسول الله

Comme c’est rapide que vous attribuez des mensonges à l’Envoyé d’Allah (s) !

Source : Al-Imâmat wa As-Sîyâsa, Ibn Qutayba, v 1 p 30 (Voir la source)

Qunfudh rentra auprès d’Abu Bakr et lui transmis la parole de l’Imam Ali (a). Umar répéta encore : 

” Ne donne pas de délai à cette personne qui s’abstient de te prêter le serment d’allégeance ! “

Abu Bakr ordonna de nouveau à Qunfudh, son servant : 

” Retourne chez Ali (a) et dis-lui : ” Le successeur de l’Envoyé d’Allah (s) t’appelle pour que tu lui fasses le serment d’allégeance “. 

Qunfudh se rendit de nouveau auprès de l’Imam Ali (a), lui transmettant le message d’Abu Bakr. 

فرفع علي صوته فقال : سبحان الله ؟ لقد ادعى ما ليس له

L’Imam Ali (a) lui rétorqua à voix haute : ” Subhanallah (Gloire à Dieu) !!! Abu Bakr réclame ce qu’il ne possède pas “.

Source : Al-Imâmat wa As-Sîyâsa, Ibn Qutayba, v 1 p 30 (Voir la source)

Qunfudh rentra chez Abu Bakr et lui transmit le message de l’Imam Ali (a). Abu Bakr se mit à pleurer. 

Umar ibn Khattab, accompagné d’un groupe de partisans se rendit à la maison de Fatima Zahra (a). Il frappa à la porte. En entendant leur voix, Fatima Zahra (a) s’écria en disant :

يا أبت يا رسول الله ، ماذا لقينا بعدك من ابن الخطاب وابن أبي قحافة

Ô mon cher père, ô Envoyé d’Allah (s) ! (Regarde) ce qui nous arrive après toi de la part du fils d’Al-Khattab (Umar) et du fils d’Abu Quhâfa (Abu Bakr) !

Source : Al-Imâmat wa As-Sîyâsa, Ibn Qutayba, v 1 p 30 (Voir la source)

En entendant la voix de la fille du Prophète (s), Fatima (a), tout le monde se mit à pleurer et à s’éloigner de la maison de Fatima (a). Mais Umar ibn Khattab et ses partisans restèrent devant la porte de la maison de Fatima (a).

فأخرجوا عليا ، فمضوا به إلى أبي بكر ، فقالوا له : بايع ، فقال : إن أنا لم أفعل فمه ؟ قالوا : إذا والله الذي لا إله إلا هو نضرب عنقك

Ils firent sortir l’Imam Ali (a) de chez lui et le ramenèrent chez Abu Bakr. Ils lui dirent : ” Prête le serment d’allégeance “. L’Imam Ali (a) dit : ” Et si je ne le fais pas ? “

Ils répondirent : Dans ce cas, on jure par Allah que nous te décapiteront ! “.

Source : Al-Imâmat wa As-Sîyâsa, Ibn Qutayba, v 1 p 30 (Voir la source)

Ils se discutèrent alors qu’Abu Bakr était silencieux. Umar ibn Khattab lui dit : ” Ne veux-tu pas lui ordonner de te prêter le serment d’allégeance ? “

Abu Bakr répondit : ” Je ne le force à rien tant que Fatima (a) est à ses côtés “.

L’Imam Ali (a) se tourna vers la tombe du Prophète Muhammad (s) en s’écriant et en pleurant et récita le verset 150 de la sourate al-A’râf : 

” Ô fils de ma mère, dit (Aaron), le peuple m’a traité en faible, et peu s’en est fallu qu’ils ne me tuent “.

Remarque :

Réfléchissez sur le passage ” Ils firent sortir Ali (a) “. Ceci veut dirent que Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a). Car elle était à la porte pour les empêcher d’entrer chez elle. Ils entrèrent par force dans la maison de Fatima Zahra (a). Fatima (a) fut agressée. 

Prophète (s) maudit les assassins de Fatima Zahra (a)

Livre proposé : Ahlul Bayt (a) les êtres célestes sur la terre

Al-Juwayni (Al-Hamawaynî) un savant sunnite du huitième siècle de l’hégire, était un des grands savants sunnites et soufis. Il était le maître des soufis. Il est le professeur du grand savant sunnite, Adh-Dhahabi. Ce dernier attribue les particularités ci-dessous à Juwayni :

– Imam (الإمام) : Un grand savant qui est suivi par la communauté musulmane

– Al-Muhaddith (المحدث) : Expert dans les sciences du hadith

– Al-Awhad (الأوحد) : Incomparable avec les autres savants

– Al-Akmal (الأكمل) : Parfait dans les sciences islamiques

– Fakhr al-Islam (فخر الإسلام) : Fierté de l’islam

– Cheikh as-Soufiyya (شيخ الصوفية) : Professeurs et maître des soufis

Source : Tadhkirat al-Huffâz, Dhahabi, v 4 p 199 (Voir la source)

Un des ouvrages écrits par Juwayni est un livre de hadith qui s’appelle ” Farâ’id as-Simtayn “. 

Il rapporte dans son livre Farâ’id as-Simtayn : Le Prophète Muhammad (s) dit :

تكون أوّل من يلحقني من أهل بيتي،فتقدم عليّ محزونة مكروبة مغمومة مغصوبة مقتولة

Fatima Zahra (a) sera la première personne de ma famille qui me rejoindra. Elle viendra auprès de moi (dans le Paradis) alors qu’elle sera triste, affligée, attristée, son droit s’est emparé et elle a été tuée.

Source : Farâ’id as-Simtayn, Juwaynî, v 2 p 35 (Voir la source)

A ce moment-là, le Prophète Muhammad (s) dira : 

اللّهمّ العن من ظلمها و عاقب من غصبها و ذلّل من أذلّها و خلّد في نارك من ضرب جنبها حتّى ألقت ولدها فتقول الملائكة عند ذلك آمين.

Ô mon Dieu, maudis ceux qui lui ont porté préjudice. Châtie ceux qui ont usurpé ses droits. Humilie ceux qui ont voulu l’humilié. Garde éternellement dans la Géhenne celui qui lui a donné un coup de pied et a causé l’avortement de son bébé. 

En entendant la prière du Prophète (s), les anges diront : Amin.

Source : Farâ’id as-Simtayn, Juwaynî, v 2 p 35 (Voir la source)

Agressée, Fatima Zahra (a) défend l’Imam Ali (a)

Étant une dame dans une société dans laquelle, seuls les hommes ont l’autorité, c’est énormément dur et pénible de se présenter pour défendre quelqu’un. Mais Fatima Zahra (a) a effectué son rôle d’une meilleure façon.

Attaquée, menacée et agressée, Fatima Zahra (a) tint sa responsabilité à l’égard de son Imam, l’Imam Ali (a). Elle défendit parfaitement son époux et son Imam du temps, l’Imam Ali (a).

D’après Ibn Abi al-Hadîd Mu’tazilite sunnite, lorsque Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a) et sa maison, elle sort pour défendre l’Imam Ali (a) :

خرجت فاطمة ع تبكي و تصيح فنهنهت من الناس

Elle sortit de la maison, en pleurant et en s’écriant. Elle repoussait et éloignait les gens de sa maison.

Source : Sharh Nahj al-Balâgha, Ibn Abi al-Hadid Mu’tazilite, v 2 p 56 (Voir la source)

Dans une autre narration, Ibn Abi al-Hadid rapporte :

فصاحت فاطمة ع و ناشدتهم الله

Fatima Zahra (a) s’écria et leur demanda par Allah (de sortir).

Source : Sharh Nahj al-Balâgha, Ibn Abi al-Hadid Mu’tazilite, v 2 p 50 (Voir la source)

Tout cela s’est déroulé alors que tout le monde s’était présenté pour voir ce qui se passait. Ibn Abi al-Hadid continue :

اجتمع الناس ينظرون و امتلأت شوارع المدينة بالرجال و رأت فاطمة ما صنع عمر فصرخت و ولولت و اجتمع معها نساء كثير من الهاشميات و غيرهن فخرجت إلى باب حجرتها و نادت يا أبا بكر ما أسرع ما أغرتم على أهل بيت رسول الله و الله لا أكلم عمر حتى ألقى الله

Les gens se réunir pour voir. Les ruelles de Médine étaient remplies des hommes. 

En voyant ce que Umar ibn Khattab faisait, Fatima Zahra (a) s’écria et se lamenta. Plusieurs femmes hachimites l’entourèrent. 

Fatima (a) appela Abu bakr, lui disant : Ô Abu Bakr ! Comme c’est rapide après mon père que vous avez porté préjudice à l’égard des Ahlul Bayt (a). Je jure par Allah, je ne parlerai plus avec Umar jusqu’à ce que je rencontre Allah.

Source : Sharh Nahj al-Balâgha, Ibn Abi al-Hadid Mu’tazilite, v 6 p 49 (Voir la source)

Abu Bakr se regrette d’avoir attaqué Fatima (a)

D’après plusieurs narrations, rapportées dans les sources sunnites, aux derniers moments de sa vie, Abu Bakr déclare qu’il se regrette d’avoir fait trois choses dans sa vie. Il dit :

فأما الثلاث التي فعلتهن ووددت أني تركتهن: فوددت أني لم أكشف بيت فاطمة عن شيء؛ وإن كانوا أغلقوه على الحرب

Les trois choses que j’ai faites et que je regrette : Si seulement je n’avais pas découvert la maison de Fatima (a), même s’ils s’y étaient rassemblés pour nous combattre.

1e Source : Al-‘Aqd al-Farid, Ibn Abd Rabbih al-Undulusi, v 5 p 21 (Voir la source)

2e source : Mîzân al-I’tidâl, Shams ad-Dîn Dhahabi, v 3 p 109 (Voir la source)

Umar a-t-il tué Fatima Zahra (a) ?

Maintenant c’est à vous de répondre à cette question. Umar ibn Khattab a-t-il tué Fatima Zahra (a) ou a-t-il causé le martyre de Fatima Zahra (a) ou non ?

Comme vous savez, dans cet article nous ne parlons que des sources sunnites. D’après lesdites sources :

  • Umar ibn Khattab menace Fatima Zahra (a)
  • Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a)
  • Umar ibn Khattab brûle la maison de Fatima Zahra (a)
  • Umar ibn Khattab donne un coup de pied à Fatima Zahra (a)
  • Umar ibn Khattab cause l’avortement du bébé de Fatima Zahra (a)

Réfléchissez alors qui a causé le martyre de la fille du Prophète Muhammad (s), Fatima Zahra (a).

Vidéo : Agression contre Fatima Zahra (a)

 

Les livres que je vous propose

Dans notre site, vous pouvez trouver plus de 100 livres chiites traduits en français (version papier et PDF) et les acheter directement.

Je vous propose de regarder les catégories ci-dessous :

Le Coran et le hadith | Tafsir CoranThéologie chiiteAhlul Bayt (a)Ethique et la gnoseFiqh chiiteHistoire de l’islamInvocation islamiqueLa vie après la mortEconomie de l’islamL’islam et les autres religionsLivres chiites pour enfants

 

Sayed Ali Moosavi

Sayed Ali Moosavi
Auteur

 

 

Inscrivez-vous sur notre site pour recevoir les nouveaux articles. Remplissez la forme ci-dessous :


4 Commentaires sur “Umar ibn Khattab attaque Fatima Zahra (a), 20 sources sunnites

  1. Muhammad says:

    Mille merci Sayed Ali
    Ça fait longtemps que je cherche un article sur l’agression de Fatima (a) dans les sources sunnites
    J’ai enfin trouvé cet article

  2. Husna says:

    L’histoire de l’agression de Fatima (a) est tellement brûlante à nos cœurs. Si seulement cette histoire ne serait pas vraie
    Une vérité amère

  3. Farid says:

    Je me posais tjr cette question : Umar a-t-il tué Fatima (a) ou non ?
    Grâce à Allah j’ai trouvé cet article
    Que Dieu vous garde Sayed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *