Les Prières Recommandées du mois de Dhu al-Hijja

prieres-essentielles-dhu-al-hijja

Le mois de Dhu al-Hijja, le douzième et dernier mois du calendrier islamique, est d’une importance capitale pour les musulmans du monde entier. Ce mois sacré est marqué par deux événements majeurs : le Hajj (le pèlerinage à la Mecque) et l’Aïd al-Adha (la fête du sacrifice). Ces événements sont non seulement des moments de rassemblement et de prière, mais aussi des occasions de renouveau spirituel et de renforcement de la foi.

Pour ceux qui ne participent pas au Hajj, le mois de Dhu al-Hijja offre également de nombreuses opportunités de pratiquer des actes de dévotion supplémentaires et de s’engager dans des prières spécifiques qui apportent des bénédictions et une paix intérieure. Chaque jour de ce mois béni a sa propre signification et ses propres prières recommandées, offrant ainsi aux croyants la chance de se rapprocher davantage d’Allah.

Pour enrichir votre pratique spirituelle durant ce mois béni, vous pouvez découvrir une large gamme de produits religieux dans notre boutique islam. Vous trouverez notamment des exemplaires de Mafâtîh al-Jinân en français, un ouvrage essentiel pour guider vos prières et vos dévotions. Ces ressources vous aideront à vivre pleinement chaque moment sacré de Dhu al-Hijja et à approfondir votre connexion spirituelle.

Les 10 premiers jours de Dhû al-Hujjah

Le mois de Dhû al-Hujjah est particulièrement noble et les premiers dix jours de ce mois sont d’une grande importance. Les compagnons et sympathisants vertueux se préoccupaient énormément des actes d’adoration pendant cette période.

actes-recommandes-dix-premiers-jours-dhu-al-hijja
actes-recommandes-dix-premiers-jours-dhu-al-hijja

La vertu des dix premières nuits

Les dix premiers jours de ce mois sont les jours mentionnés dans le noble Coran comme étant pleins de faveurs :

« و یذکروا اسم الله فی ایّام معلومات » (Coran, Sourate 22, Verset 28).

Il est rapporté du Prophète (paix et bénédictions sur lui) que les actes de bienfaisance et les adorations sont plus aimables auprès de Dieu durant ces dix jours que dans toute autre période de l’année.

Le Prophète a dit :

« Les actes de bienfaisance et les adorations ne sont plus aimables auprès de Dieu que durant ces dix jours. » [1]Qomi, Cheikh Abbas, Mafâtîh al-Jinân, p. 250

Les actes recommandés des dix premiers jours

Jeûner les 9 premiers jours

Il est fortement recommandé de jeûner pendant les neuf premiers jours de Dhû al-Hujjah, car cela équivaut au jeûne de toute une vie.

Prier entre les deux prières obligatoires du Maghreb et du soir

Durant chacune de ces nuits, il est recommandé de prier deux raka’ats entre les prières du Maghreb et de l’Isha. Dans chaque raka’at, après avoir récité la sourate al-Hamd (I), il faut réciter une fois la sourate Le Culte Pur (CXII) et le verset suivant de la sourate al-’Arâf (S7 V142):

« وَ وَاعَدْنَا مُوسى ثَلاَثِينَ لَيْلَةً وَ أَتْمَمْنَاهَا بِعَشْرٍ فَتَمَّ مِيقَاتُ رَبِّهِ أَرْبَعِينَ لَيْلَةً وَ قَالَ مُوسى لِأَخِيهِ هَارُونَ اخْلُفْنِي فِي قَوْمِي وَ أَصْلِحْ وَ لاَ تَتَّبِعْ سَبِيلَ الْمُفْسِدِينَ »

Wa wa‘adnâ Mûsâ thalâthîna laylatan wa atmamnahâ bi‘ashrin fatamma mîqâtu rabbihi arba‘îna laylah, wa qâla Mûsâ li’akhîhi Hârûna ukhlu’nî fî qawmî wa aslah wa lâ tattabi‘ sabîl al-mufsidîn.

« Nous avons donné rendez-vous à Moïse pendant trente nuits, et nous avons complété avec dix autres, si bien que la durée fixée par son Seigneur se compléta en quarante nuits. Moïse dit à son frère Aaron : « Remplace-moi auprès de mon peuple, fais le bien et ne suis pas le chemin des corrupteurs. » »

Ces actes permettent de partager les récompenses des pèlerins qui se rendent au Hajj, sans diminuer de leurs mérites. Ainsi, en observant ces pratiques, les croyants peuvent espérer atteindre une plus grande proximité avec Allah et bénéficier de ses faveurs durant cette période bénie.

Coran en français

Lisez le saint Coran 

Coran en français

Le 1er jour de Dhû al-Hujjah

Le 1er jour de Dhû al-Hujjah est un jour très noble pour lequel un certain nombre d’actes sont évoqués.

Jeûner le 1er jour

Le jeûne de ce jour est fortement recommandé et il est rapporté qu’il équivaut au jeûne de 80 mois.

La prière de Fâtimah Zahra (s)

Sheikh al-Kafa’amî rapporte que cette prière est de 4 raka’ats avec deux salutations finales, similaire à la prière du Prince des croyants (a).

Dans chaque raka’at, après avoir récité la sourate al-Hamd (I), il faut réciter 50 fois la sourate Le Culte Pur (CXII). Après les salutations finales, il est recommandé de faire le Tasbihat de Fatimah Zahra (s) puis réciter :

« سُبْحَانَ ذِي العِزِّ الشَّامِخِ المُنِيفِ، سُبْحَانَ ذِي الجَلاَلِ البَاذِخِ العَظِيمِ، سُبْحَانَ ذِي المُلْكِ الفَاخِرِ القَدِيمِ، سُبْحَانَ مَنْ يَرَىٰ أَثَرَ النَّمْلَةِ فِي الصَّفَا، سُبْحَانَ مَنْ يَرَىٰ وَقْعَ الطَّيْرِ فِي الهَوَاءِ، سُبْحَانَ مَنْ هُوَ هٰكَذَا وَ لَا هٰكَذَا غَيْرُهُ »

Subhâna dhî-l-‘izzi-sh-shâmikhi al-munîfi, Subhâna dhî-l-jalâli al-bâdhikhi al-‘azhîmi, Subhâna dhî-l-mulki al-fâkhiri al-qadîmi. Subhâna man yarâ athara-n-namlati fî-s-safâ, Subhâna man yarâ waqa ‘a-t-tayri fi-l-hawâ’i, Subhâna man huwa hakadhâ wa lâ hakad-hâ ghayruhu.

Gloire à Celui qui détient la Puissance élevée et éminente, Gloire à Celui qui détient la Majesté splendide et grandiose, Gloire à Celui qui détient le Royaume superbe et éternel. Gloire à Celui qui voit la trace de la fourmi sur les pierres dures, Gloire à Celui qui voit l’impact de l’oiseau dans l’air, Gloire à Celui qui est ainsi et nul autre n’est ainsi.

La prière de 2 raka’ats

Il est également recommandé de prier 2 raka’ats une demi-heure avant midi. Dans chaque raka’at, après avoir récité la sourate al-Hamd (I), il faut réciter 10 fois la sourate Le Culte Pur (CXII), le verset du Trône (II, 255), et la sourate al-Qadr (XCVII).

Ces pratiques permettent d’accroître la spiritualité et de recevoir les bénédictions de Dieu Tout-Puissant, tout en se rapprochant de Lui durant ce jour béni.

Article Connexe : Les Vertus de la Prière dans les Hadiths | 40 hadiths + Photos

Le 9e jour de Dhû al-Hujjah (Arafat)

Le 9e jour de Dhû al-Hujjah, également connu sous le nom de jour de ‘Arafat, est l’un des jours de fête grandioses dans l’Islam, bien qu’il ne soit pas explicitement appelé « jour de fête ».

C’est un jour où Dieu appelle Ses serviteurs à Lui obéir et à L’adorer, répandant Sa Bienfaisance et Sa Largesse. En ce jour, plus que jamais, le démon est humilié, méprisé, banni et en colère.

Il est rapporté que l’Imam Zayn al-‘Abidine (a) entendit, le jour de ‘Arafat, un mendiant demander la charité auprès des gens. Alors, il lui dit : « Malheur à toi ! Tu demandes à autre que Dieu en ce jour où l’on espère que les faveurs de Dieu Très-Elevé englobent tout, jusqu’aux fœtus dans les matrices, et ils sont alors comblés ! »

Pour ce jour béni, plusieurs actes sont recommandés :

La douche rituelle (les grandes ablutions)

Il est recommandé de commencer ce jour par la douche rituelle, symbolisant la purification et la préparation spirituelle pour les actes de dévotion.

La visite (ziyârat) à l’Imam al-Hussein (a)

Il est fortement conseillé de visiter l’Imam al-Hussein (paix soit sur lui) en ce jour. La récompense de cette visite est immense, équivalant à 1000 Hajj, 1000 ‘Umrahs, 1000 Jihâds, et même les dépassant.

De nombreux hadiths authentiques rapportent les bienfaits de cette visite, et il y a un consensus sur le fait que la récompense de sa visite et de la présence sous sa sainte coupole n’est pas moindre que celle pour la présence à ‘Arafat, elle la dépasse même.

La prière après la prière obligatoire de l’après-midi

Après avoir accompli la prière obligatoire de l’après-midi, avant de commencer les invocations de ‘Arafat, il est recommandé de prier deux raka’ats sous le ciel.

Dans la première raka’at, après la sourate al-Hamd (I), récitez la sourate Le Culte Pur (CXII). Dans la deuxième raka’at, après la sourate al-Hamd (I), récitez la sourate Les Infidèles (CIX).

Ensuite, il est recommandé de prier quatre raka’ats, en récitant dans chaque raka’at, après la sourate al-Hamd (I), cinquante fois la sourate Le Culte Pur (CXII).

Ces prières permettent de reconnaître ses péchés devant Dieu Très-Elevé, de remporter les récompenses de ‘Arafat et d’obtenir le pardon de Dieu pour ses péchés.

Article Connexe : Pétra – La Mecque, où est la ville sacrée de l’islam ?

Le 10e jour de Dhû al-Hujjah (Aïd al-Adha)

Le 10e jour de Dhû al-Hujjah est connu comme le jour de l’Aïd al-Adha (la fête du Sacrifice). C’est un jour de grande noblesse marqué par des rituels importants et des prières spécifiques.

10e-jour-dhu-al-hijjah-aid-al-adha
10e-jour-dhu-al-hijjah-aid-al-adha

Signification du jour de l’Aïd al-Adha

L’Aïd al-Adha est l’une des fêtes les plus importantes de l’Islam. Elle commémore la soumission d’Ibrahim (Abraham) à Dieu lorsqu’il fut prêt à sacrifier son fils Ismaël (Ismaïl) en obéissance à un commandement divin.

À ce moment crucial, Dieu substitua un bélier à Ismaël, symbolisant la miséricorde et la bienveillance de Dieu envers Ses fidèles.

Cette fête est célébrée par les musulmans du monde entier par le sacrifice d’un animal (souvent un mouton), rappelant ainsi l’acte de foi d’Ibrahim et la miséricorde divine.

Prières spécifiques et rituels associés

La douche rituelle (les grandes ablutions)

Il est recommandé de commencer cette journée par la douche rituelle pour se purifier avant les prières et les actes de dévotion. C’est une sunna (pratique recommandée) confirmée pour ce jour, et certains savants la considèrent même comme obligatoire.

La prière de l’Aïd

La prière de l’Aïd al-Adha est composée de deux raka’ats. Elle est recommandée avant de prendre le premier repas de la journée, et il est suggéré de manger de la viande du sacrifice.

Première raka’at
  • Après la sourate al-Hamd (I), réciter la sourate Le Très-Haut (LXXXVII).
  • Répéter cinq fois l’invocation suivante, chaque répétition étant précédée d’un takbir (dire « Dieu est plus Grand ») :

« اللّٰهُمَّ أَهْلَ الْكِبْرِياءِ وَالْعَظَمَةِ، وَأَهْلَ الْجُودِ وَالْجَبَرُوتِ، وَأَهْلَ الْعَفْوِ وَالرَّحْمَةِ، وَأَهْلَ التَّقْوىٰ وَالْمَغْفِرَةِ، أَسْأَلُكَ بِحَقِّ هٰذَا الْيَوْمِ الَّذِى جَعَلْتَهُ لِلْمُسْلِمِينَ عِيداً، وَ لِمُحَمَّدٍ صَلَّى اللّٰهُ عَلَيْهِ وَآلِهِ ذُخْراً وشَرَفاً وَمَزِيداً أَنْ تُصَلِّىَ عَلَىٰ مُحَمَّدٍ وَآلِ مُحَمَّدٍ وَأَنْ تُدْخِلَنِى فِى كُلِّ خَيْرٍ أَدْخَلْتَ فِيهِ مُحَمَّداً وَآلَ مُحَمَّدٍ، وَأَنْ تُخْرِجَنِى مِنْ كُلِّ سُوءٍ أَخْرَجْتَ مِنْهُ مُحَمَّداً وَآلَ مُحَمَّدٍ صَلَواتُكَ عَلَيْهِ وَعَلَيْهِمْ أجْمَعِين . اللّٰهُمَّ إِنِّى أَسْأَلُكَ خَيْرَ مَا سَأَلَكَ مِنْهُ عِبادُكَ الصَّالِحُونَ، وَأَعُوذُ بِكَ فِيهِ مِمَّا اسْتَعاذَ مِنْهُ عِبادُكَ الصَّالِحُونَ. »

Allâhumma, ahla-l-kibriyâ’i wa al-‘azhamati, wa ahla-l-jûdi wa al-jabarûti, wa ahla-l-‘afwi wa ar-rahmati, wa ahla-t-taqwâ wa al-maghftrati, as’âluka, bi-haqqi hadhâ-l-yawmi-l-ladhî ja’altahu li-l-muslimîna ‘îdann, wa li-Muhammadinn, sallâ-llâhu ‘alayhi wa âlihi, dhukhrann wa mazîdann, an tusalliya ‘alâ Muhammadinn wa âli Muhammadinn, wa an tudkhilanî fî kulli khayrinn adkhalta fihi Muhammadann wa âla Muhammadinn, wa an tukhrijanî min kulli sû’inn akhrajta minhu Muhammadann wa âla Muhammadinn, salawâtuka ‘alayhi wa ‘alayhim. Allâhumma, innî as’aluka khayra mâ sa’alaka ‘ibâduka-s-sâlihûna, wa a‘ûdhu bika mimmâ asta‘âdha minhu ‘ibâduka-s-sâlihûna.

« Notre Dieu, Maître de la Grandeur et de la Sublimité, Maître de la Largesse et du Pouvoir, Maître du Pardon et de la Miséricorde, Maître de la Piété et de la Rémission [des péchés], je Te demande, au nom de ce jour que Tu as rendu pour les Musulmans un [jour] de fête et, pour Mohammed (que Dieu prie sur lui et sur sa famille), une provision et un accroissement, de prier sur Mohammed et sur la famille de Mohammed, de me faire entrer dans tout bien dans lequel Tu as fait entrer Mohammed et la famille de Mohammed, et de me faire sortir de tout mal duquel Tu as fait sortir Mohammed et la famille de Mohammed (que Tes Prières soient sur lui et sur eux). Mon Dieu, je Te demande le meilleur que T’ont demandé Tes vertueux Serviteurs, et je cherche Ta Protection (auprès de Toi) contre ce contre quoi Tes vertueux Serviteurs ont cherché protection. »

  • Ensuite, faire un sixième takbir, s’incliner et se prosterner.
Deuxième raka’at
  • Après la sourate al-Hamd (I), réciter la sourate Le Soleil (XCI).
  • Répéter quatre fois la même invocation, chaque répétition étant précédée d’un takbir.
  • Dire un cinquième takbir, s’incliner et terminer la prière.
  • Après la prière, faire les Glorifications de Zahrâ’ [dire : 34 fois Dieu est plus grand !, 33 fois Louange à Dieu !, et 33 fois Gloire à Dieu !].

Ces prières permettent de célébrer l’Aïd al-Adha avec dévotion et reconnaissance, en se rapprochant de Dieu et en rappelant les sacrifices et la soumission de nos ancêtres dans la foi.

Cours de Fiqh en ligne

Apprendre Le Fiqh

Vous pouvez apprendre le fiqh islamique avec des cours structurés et en ligne. Cliquez sur le bouton : 

Cours de Fiqh en ligne

Réciter les invocations des Infaillibles (a) avant et après la prière de l’Aïd

Il est recommandé de réciter les invocations rapportées des Imams infaillibles avant et après la prière de l’Aïd. Ces invocations sont compilées dans divers ouvrages, dont le livre al-Iqbâl. Parmi ces invocations, celle du numéro 48 d’as-Sahîfah as-Sajjadiyyah al-Kâmilah de l’Imam Zayn al-‘Abidine (paix soit sur lui) est particulièrement recommandée. Elle commence par :

« Notre Dieu, c’est un jour béni… »

Une autre invocation précieuse pour ce jour est la numéro 46 d’as-Sahîfah as-Sajjadiyyah al-Kâmilah de l’Imam Zayn al-‘Abidine (paix soit sur lui), qui commence par :

« Ô Celui qui fait miséricorde à celui envers qui aucun serviteur ne fait preuve de clémence!… »

Ces invocations enrichissent l’expérience spirituelle de l’Aïd al-Adha, offrant aux croyants l’opportunité de se connecter plus profondément avec Allah et de renforcer leur foi.

Les prières et les rituels de l’Aïd al-Adha sont des moments de dévotion intense et de gratitude envers Allah, rappelant les sacrifices et la soumission des prophètes et renforçant la communauté musulmane dans sa foi et sa pratique religieuse.

La 18e nuit de Dhû al-Hujjah

La 18e nuit de Dhû al-Hujjah est connue comme la nuit de la fête d’al-Ghadîr, une nuit noble et bénie. Il est rapporté par Sayyed in al-Iqbâl qu’une prière particulière est recommandée pour cette nuit, composée de 12 raka’ats avec un seul salut final, suivie d’une invocation spécifique.

Article Connexe : La masturbation en islam, est-elle autorisée

Le 18e jour (la fête d’al-Ghadîr)

Importance de la fête d’al-Ghadîr dans l’Islam chiite

Le 18e jour de Dhû al-Hujjah est célébré comme le jour de la fête d’al-Ghadîr, une des fêtes les plus importantes de l’Islam chiite.

Ce jour marque l’anniversaire du moment où le Prophète Mohammed (s) a désigné l’Imam Ali (a) comme son successeur et le maître des croyants. Cet événement est survenu lors de son retour du dernier pèlerinage à Ghadîr Khom.

Le Prophète a déclaré :

« Celui pour qui je suis le Maître, alors Ali est son Maître ! ».

Cette proclamation a établi l’Imam Ali comme le guide spirituel et le successeur légitime après le Prophète.

Ce jour est considéré comme « le plus grand jour de fête de Dieu et de la famille de Mohammed ». Dans les cieux, il est appelé « le jour de l’engagement bien connu » et sur terre, « le jour du pacte pris et du Rassemblement mémorable ». Tous les prophètes ont célébré ce jour et ont préservé son honneur.

Prières et célébrations spécifiques

Les pratiques recommandées pour ce jour incluent :

Le jeûne

Le jeûne de ce jour est extrêmement méritoire. Il est rapporté que ce jeûne expie 60 ans de péchés et équivaut à un jeûne de toute la vie terrestre, en plus d’être égal à 100 Hajjs et 100 ‘Umrahs.

La douche rituelle (ghusl)

Il est recommandé de commencer ce jour par la douche rituelle pour se purifier et se préparer aux actes de dévotion.

La visite (ziyârat) de l’Imam Ali (a)

Il est recommandé de visiter la tombe de l’Imam Ali, que l’on soit proche ou loin. Trois ziyârats sont spécifiques à ce jour, dont la ziyârat connue sous le nom de « Amîn Allah », qui peut être récité de près ou de loin.

L’invocation de protection

Réciter l’invocation de protection rapportée par Sayyed ibn Tâwûs dans son livre « Iqbal » de la part du Prophète (paix et bénédictions sur lui).

Prier deux raka’ats puis se prosterner 

Il est recommandé de prier deux raka’ats puis de se prosterner et remercier Dieu Tout-Puissant 100 fois. Ensuite, lever la tête de la prosternation et réciter l’invocation suivante :

اللّٰهُمَّ إِنِّى أَسْأَلُكَ بِأَنَّ لَكَ الْحَمْدَ وَحْدَكَ لَاشَرِيكَ لَكَ، وَأَنَّكَ واحِدٌ أَحَدٌ صَمَدٌ لَمْ تَلِدْ وَلَمْ تُولَدْ وَلَمْ يَكُنْ لَكَ كُفُواً أَحَدٌ، وَأَنَّ مُحَمَّداً عَبْدُكَ وَرَسُولُكَ صَلَواتُكَ عَلَيْهِ وَآلِهِ، يَا مَنْ هُوَ كُلَّ يَوْمٍ فِى شَأْنٍ كَما كانَ مِنْ شَأْنِكَ أَنْ تَفَضَّلْتَ عَلَىَّ بِأَنْ جَعَلْتَنِى مِنْ أَهْلِ إِجابَتِكَ وَأَهْلِ دِينِكَ وَأَهْلِ دَعْوَتِكَ، وَوَفَّقْتَنِى لِذٰلِكَ فِى مُبْتَدَءِ خَلْقِى تَفَضُّلاً مِنْكَ وَكَرَماً وَجُوداً، ثُمَّ أَرْدَفْتَ الْفَضْلَ فَضْلاً، وَالْجُودَ جُوداً، وَالْكَرَمَ كَرَمَاً، رَأْفَةً مِنْكَ وَرَحْمَةً إِلىٰ أَنْ جَدَّدْتَ ذٰلِكَ الْعَهْدَ لِى تَجْدِيداً بَعْدَ تَجْدِيدِكَ خَلْقِى، وَكُنْتُ نَسْياً مَنْسِيّاً ناسِياً ساهِياً غافِلاً، فَأَتْمَمْتَ نِعْمَتَكَ بِأَنْ ذَكَّرْتَنِى ذٰلِكَ وَمَنَنْتَ بِهِ عَلَىَّ وَهَدَيْتَنِى لَهُ، فَلْيَكُنْ مِنْ شَأْنِكَ يَا إِلٰهِى وَسَيِّدِى وَمَوْلاىَ أَنْ تُتِمَّ لِى ذٰلِكَ وَلَا تَسْلُبْنِيهِ حَتَّىٰ تَتَوَفَّانِى عَلَىٰ ذٰلِكَ وَأَنْتَ عَنِّى راضٍ، فَإِنَّكَ أَحَقُّ الْمُنْعِمِينَ أَنْ تُتِمَّ نِعْمَتَكَ عَلَىَّ؛

اللّٰهُمَّ سَمِعْنا وَأَطَعْنا وَأَجَبْنا داعِيَكَ بِمَنِّكَ، فَلَكَ الْحَمْدُ غُفْرانَكَ رَبَّنا وَ إِلَيْكَ الْمَصِيرُ، آمَنّا بِاللّٰهِ وَحْدَهُ لَاشَرِيكَ لَهُ، وَبِرَسُو لِهِ مُحَمَّدٍ صَلَّى اللّٰهُ عَلَيْهِ وَآلِهِ، وَصَدَّقْنا وَأَجَبْنا داعِىَ اللّٰهِ وَاتَّبَعْنا الرَّسُولَ فِى مُوالاةِ مَوْلانا وَمَوْلَى الْمُؤْمِنِينَ أَمِيرِ الْمُؤْمِنِينَ عَلِيِّ بْنِ أَبِي طالِبٍ عَبْدِاللّهِ، وَأَخِى رَسُولِهِ، وَالصِّدِّيقِ الْأَكْبَرِ، وَالْحُجَّةِ عَلَىٰ بَرِيَّتِهِ، الْمُؤَيِّدِ بِهِ نَبِيَّهُ وَدِينَهُ الْحَقَّ الْمُبِينَ، عَلَماً لِدِينِ اللّٰهِ، وَخازِناً لِعِلْمِهِ، وَعَيْبَةَ غَيْبِ اللّٰهِ، وَمَوْضِعَ سِرِّ اللّٰهِ، وَأَمِينَ اللّٰهِ عَلَىٰ خَلْقِهِ، وَشاهِدَهُ فِى بَرِيَّتِهِ . اللّٰهُمَّ ﴿رَبَّنا إِنَّنا سَمِعْنا مُنادِياً يُنادِى لِلْإِيْمانِ أَنْ آمِنُوا بِرَبِّكُمْ فَآمَنَّا رَبَّنا فَاغْفِرْ لَنا ذُنُوبَنا وَكَفِّرْ عَنَّا سَيِّئاتِنا وَتَوَفَّنا مَعَ الْأَبْرارِ، رَبَّنا وَآتِنا مَا وَعَدْتَنا عَلَىٰ رُسُلِكَ وَلَا تُخْزِنا يَوْمَ الْقِيامَةِ إِنَّكَ لَاتُخْلِفُ الْمِيعادَ

فَإِنَّا يَا رَبَّنا بِمَنِّكَ وَلُطْفِكَ أَجَبْنا داعِيَكَ، وَاتَّبَعْنَا الرَّسُولَ وَصَدَّقْناهُ، وَصَدَّقْنا مَوْلَى الْمُؤْمِنِينَ، وَكَفَرْنا بِالْجِبْتِ وَالطَّاغُوتِ، فَوَلِّنا مَا تَوَلَّيْنا، وَاحْشُرْنا مَعَ أَئِمَّتِنا فَإِنَّا بِهِمْ مُؤْمِنُونَ مُوقِنُونَ، وَلَهُمْ مُسَلِّمُونَ، آمَنَّا بِسِرِّهِمْ وَعَلانِيَتِهِمْ وَشاهِدِهِمْ وَغائِبِهِمْ، وَحَيِّهِمْ وَمَيِّتِهِمْ، وَرَضِينا بِهِمْ أَئِمَّةً وَقادَةً وَسادَةً، وَحَسْبُنا بِهِمْ بَيْنَنا وَبَيْنَ اللّٰهِ دُونَ خَلْقِهِ لَا نَبْتَغِى بِهِمْ بَدَلاً، وَلَا نَتَّخِذُ مِنْ دُونِهِمْ وَلِيجَةً، وَبَرِئْنا إِلَى اللّٰهِ مِنْ كُلِّ مَنْ نَصَبَ لَهُمْ حَرْباً مِنَ الْجِنِّ وَالْإِنْسِ مِنَ الْأَوَّلِينَ وَالْآخِرِينَ، وَكَفَرْنا بِالْجِبْتِ وَالطَّاغُوتِ وَالْأَوْثانِ الْأَرْبَعَةِ وَأَشْياعِهِمْ وَأَتْباعِهِمْ وَكُلِّ مَنْ والاهُمْ مِنَ الْجِنِّ وَالْإِنْسِ مِنْ أَوَّلِ الدَّهْرِ إِلىٰ آخِرِهِ؛

اللّٰهُمَّ إِنَّا نُشْهِدُكَ أَنَّا نَدِينُ بِما دانَ بِهِ مُحَمَّدٌ وَآلُ مُحَمَّدٍ صَلَّى اللّٰهُ عَلَيْهِ وَعَلَيْهِمْ، وَقَوْلُنا مَا قالُوا، وَدِينُنا مَا دانُوا بِهِ، مَا قالُوا بِهِ قُلْنا، وَمَا دانُوا بِهِ دِنَّا، وَمَا أَنْكَرُوا أَنْكَرْنا، وَمَنْ والَوْا والَيْنا، وَمَنْ عادَوْا عادَيْنا، وَمَنْ لَعَنُوا لَعَنَّا، وَمَنْ تَبَرَّأُوا مِنْهُ تَبَرَّأْنا مِنْهُ، وَمَنْ تَرَحَّمُوا عَلَيْهِ تَرَحَّمْنا عَلَيْهِ، آمَنَّا وَسَلَّمْنا وَرَضِينا وَاتَّبَعْنا مَوالِيَنا صَلَواتُ اللّٰهِ عَلَيْهِمْ .

اللّٰهُمَّ فَتَمِّمْ لَنا ذٰلِكَ وَلَا تَسْلُبْناهُ وَاجْعَلْهُ مُسْتَقِرّاً ثابِتاً عِنْدَنا، وَلَا تَجْعَلْهُ مُسْتَعاراً، وَأَحْيِنا مَا أَحْيَيْتَنا عَلَيْهِ، وَأَمِتْنا إِذا أَمَتَّنا عَلَيْهِ، آلُ مُحَمَّدٍ أَئِمَّتُنا فَبِهِمْ نَأْتَمُّ وَ إِيَّاهُمْ نُوالِى، وَعَدُوَّهُمْ عَدُوَّ اللّٰهِ نُعادِى، فَاجْعَلْنا مَعَهُمْ فِى الدُّنْيا وَالْآخِرَةِ وَمِنَ الْمُقَرَّبِينَ، فَإِنَّا بِذٰلِكَ راضُونَ يَا أَرْحَمَ الرَّاحِمِينَ.

Puis Se prosterner une seconde fois et dire 100 fois :

Al-hamdu li-llâhi. Louange à Dieu !

Puis 100 fois : Shukrann li-llâhi. Merci à Dieu !

Note : Il est recommandé de prier cette prière près de midi, qui est le moment où le Prince des croyants fut désigné à Ghadîr Khom devant les gens. Pour cette prière, lors de la première raka’at, réciter après al-Hamd, la sourate al-Qadr (XCVII) et lors de la seconde, Le Culte Pur (CXII).

Article Connexe : Invocations à Réciter Après la prière de l’après-midi (al-‘Asr)

Faire la douche rituelle (les grandes ablutions)

Il est recommandé de faire la douche rituelle une demi-heure avant que le soleil n’arrive au zénith. Après cette purification, prier deux raka’ats :

  • Réciter la sourate al-Hamd (1 fois).
  • Réciter la sourate al-Ikhlâs (Le Culte Pur) (10 fois).
  • Réciter le verset du Trône (2:255) (10 fois).
  • Réciter la sourate al-Qadr (97) (10 fois).

Cette action équivaut auprès de Dieu Tout-Puissant à 100 000 Hajjs et 100 000 ‘Umrahs. Elle assure que Dieu Très-Généreux satisfera les besoins de cette personne pour le monde ici-bas et l’Au-delà avec facilité et salut.

Invocation recommandée après la prière

Après cette prière, il est recommandé de réciter l’invocation complète :

« رَبَّنا إنَّنا سَمِعْنا مُنادِیاً… »

« Notre Seigneur, nous avons entendu un crieur… »

Invoquer Dieu par l’invocation La Lamentation (an-Nudbah)

Il est aussi recommandé de réciter l’invocation de La Lamentation (an-Nudbah) ce jour-là. Cette invocation est détaillée dans les ouvrages islamiques et permet aux croyants d’exprimer leur dévotion et leur fidélité aux Imams et à leur héritage. Pour plus de détails, on peut se référer au Livre III, page 629.

Voir les produits

Des centaines de produits islamique sont disponibles sur Razva.
La livraison en France gratuite à partir de 100€

Boutique musulmane
58
Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit
58
Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit
62
Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit
145
Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit
Nouveau
255
Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Le 24e jour: le jour d’Al-Mubâhala (L’ordalie)

Contexte historique et religieux

Le 24e jour de Dhû al-Hujjah est connu comme le jour d’Al-Mubâhala, marquant un événement significatif où le Prophète Mohammed (paix et bénédictions sur lui) a engagé une ordalie avec les chrétiens de Najran. Lors de cet événement, le Prophète a pris sous son manteau son cousin et gendre Ali, sa fille Fatima, et ses petits-fils Hassan et Hussein (paix soit sur eux), déclarant : « Seigneur, chaque prophète a une famille qui lui est spéciale, ces personnes sont ma famille. Enlève d’eux toute impureté et purifie-les parfaitement. » L’archange Gabriel est alors descendu avec le verset de la purification, confirmant la pureté de la famille du Prophète.

Quand les chrétiens de Najran ont vu cette scène et perçu la vérité de la prophétie et les signes de la descente de la colère divine, ils ont perdu leur courage de continuer l’ordalie et ont demandé une trêve et accepté de payer la jizya (taxe de protection).

Ce jour est également marqué par un autre événement important : alors qu’il était en prière, l’Imam Ali (paix soit sur lui) a donné son anneau à un mendiant. C’est à ce moment que le verset « Votre ami intime n’est que Dieu, Son Messager et les croyants qui accomplissent la prière et s’acquittent de l’aumône tout en s’inclinant » a été révélé en son honneur.

Prières spécifiques et leur signification

Ce jour est d’une grande importance et il est recommandé de faire plusieurs actes de dévotion :

Faire la douche rituelle (ghusl)

Commencez cette journée par une purification rituelle.

Jeûner

Le jeûne de ce jour est fortement recommandé en raison de sa grande récompense spirituelle.

Prier deux raka’ats

Cette prière est similaire à celle de la fête de Ghadîr. La spécificité de cette prière est que dans la récitation du verset du Trône (Ayat al-Kursi), on doit continuer jusqu’à « هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ ».

Cette prière se compose de deux raka’ats :

  • Première raka’at : Réciter la sourate al-Hamd une fois, puis la sourate al-Ikhlâs (Le Culte Pur) dix fois, et le verset du Trône (2:255) jusqu’à « هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ » dix fois.
  • Deuxième raka’at : Réciter la sourate al-Hamd une fois, puis la sourate al-Ikhlâs (Le Culte Pur) dix fois, et le verset du Trône (2:255) jusqu’à « هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ » dix fois.

Ces prières et actes de dévotion sont essentiels pour marquer la signification spirituelle de ce jour et pour recevoir les bénédictions et récompenses divines.

Thérapie de couple musulman

Thérapie

Réserver un rendez-vous en ligne

Consultation avec un Cheikh

Thérapie de couple musulman
Réserver thérapie de couple

couple

Le dernier jour de Dhû al-Hujjah

Le dernier jour de Dhû al-Hujjah marque la fin de l’année arabe et il est recommandé de le terminer avec des actes de dévotion spécifiques pour solliciter le pardon de Dieu et Sa bénédiction pour l’année à venir. Voici les actes recommandés pour ce jour :

Prier deux raka’ats

Réciter dans chaque raka’at :

  • La sourate al-Hamd (1 fois).
  • La sourate al-Ikhlâs (10 fois).
  • Le verset du Trône (Ayat al-Kursi) (10 fois).

Après avoir terminé la prière, réciter l’invocation suivante :

« اللّٰهُمَّ مَا عَمِلْتُ فِى هٰذِهِ السَّنَةِ مِنْ عَمَلٍ نَهَيْتَنِى عَنْهُ وَلَمْ تَرْضَهُ وَنَسِيتُهُ وَلَمْ تَنْسَهُ وَدَعَوْتَنِى إِلَى التَّوْبَةِ بَعْدَ اجْتِرائِى عَلَيْكَ، اللّٰهُمَّ فَإِنِّى أَسْتَغْفِرُكَ مِنْهُ فَاغْفِرْ لِى، وَمَا عَمِلْتُ مِنْ عَمَلٍ يُقَرِّبُنِى إِلَيْكَ فَاقْبَلْهُ مِنِّى، وَلَا تَقْطَعْ رَجائِى مِنْكَ يَا كَرِيمُ. »

Allâhumma, mâ ‘amiltu fî hâdhihi-s-sana min ‘amalin nahaytanî ‘anhu wa lam tardahu wa nasîtuhu wa lam tansahu wa da‘awtanî ilâ at-tawba ba‘da ightirâ’î ‘alayka, Allâhumma fa-innî astaghfiruka minhu fa-ighfir lî, wa mâ ‘amiltu min ‘amalin yuqarribunî ilayka fa-qbalahu minnî, wa lâ taqta‘ rajâ’î minka yâ Karîm.

« Ô Allah, tout ce que j’ai fait cette année qui va à l’encontre de Ta volonté, que Tu n’agrées pas et que j’ai oublié mais que Tu n’as pas oublié, et que Tu m’as appelé à me repentir après ma transgression envers Toi, ô Allah, je Te demande pardon pour cela, pardonne-moi. Et tout ce que j’ai fait qui m’approche de Toi, accepte-le de moi. Ne coupe pas mon espoir en Toi, ô Généreux. »

En récitant cette invocation, il est rapporté que Satan s’écrie de désespoir : « Malheur à moi, tout ce que j’ai fait contre lui cette année a été anéanti ! » Cela démontre l’importance et l’efficacité de cet acte de repentance et de gratitude pour clore l’année sur une note positive et pieuse.

Ces actes de dévotion permettent de terminer l’année avec des prières et des invocations, recherchant le pardon et la bénédiction de Dieu pour l’année passée et la nouvelle année à venir.

Conclusion

En conclusion, les prières recommandées et les actes de dévotion associés aux différents jours du mois de Dhû al-Hijjah offrent aux croyants des occasions précieuses de renforcer leur foi et de se rapprocher de Dieu.

Article Connexe : Comment apprendre l’arabe pour le Coran ?

Chaque jour de ce mois sacré, que ce soit le jour de l’Aïd al-Adha, le jour d’Arafat, ou le jour d’Al-Ghadir, est marqué par des pratiques spécifiques qui enrichissent la vie spirituelle des musulmans.

En observant ces actes, les fidèles peuvent espérer obtenir les bénédictions divines et améliorer leur connexion avec le Tout-Puissant. Nous vous souhaitons un mois béni et riche en spiritualité.

Vidéo recommandée : Comment prier l’Aïd

Dans la vidéo ci-dessous, Sayed Ali Mousavi, directeur de la chaîne YouTube Le Chiisme, explique en détail comment effectuer la prière de l’Aïd. Cette vidéo offre une explication complète des actes obligatoires et surérogatoires de cette prière.

Premier point : La prière de l’Aïd à l’époque du Prophète

Sayed Ali Mousavi explique que la prière de l’Aïd était obligatoire et se faisait en groupe à l’époque du Prophète.

Deuxième point : La prière de l’Aïd aujourd’hui

Aujourd’hui, pendant l’occultation de l’Imam Mahdi, la prière de l’Aïd n’est pas obligatoire mais reste préférable à accomplir seul.

Troisième point : Actes avant la prière

Il est conseillé de manger et de donner la zakat avant d’effectuer la prière de l’Aïd.

Quatrième point : Heure de la prière

La prière de l’Aïd peut être accomplie à partir du lever du soleil jusqu’à midi.

Cinquième point : Comment prier

La prière de l’Aïd est une prière de 2 raka’ats avec des takbirs et des invocations spécifiques.

Cette vidéo est un guide essentiel pour comprendre les détails de la prière de l’Aïd et les pratiques associées pour célébrer cette fête de manière correcte et pieuse.

Vous pouvez regarder la vidéo complète ci-dessous :

Sur Youtube

Visionnez les vidéos YouTube de Sayed Ali Mousavi :

Références

Références
1 Qomi, Cheikh Abbas, Mafâtîh al-Jinân, p. 250

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *