Sourate 1 Al Fatiha Verset 1 | Tafsir du Coran et traduction

coran s1 v1

 بِسْمِ اَللّٰهِ اَلرَّحْمٰنِ اَلرَّحِيمِ

Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi

Traduction

Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux.

Au nom de Dieu : celui qui fait miséricorde, le Miséricordieux.

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

[Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

Au nom de Dieu, le tout miséricordieux, le très miséricordieux.

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux (envers toute l’humanité), le Très Miséricordieux (envers toute la création)

Média du verset

Le commentaire du verset 1 de la sourate 1, Al-Fatiha, est essentiel car il constitue la clé d’accès au monde du livre divin et de la révélation. Il est crucial de comprendre la signification des mots par lesquels débute le livre sacré, le Coran.

Chaque mot du premier verset de la première sourate sert de code pour les lecteurs, leur permettant de saisir les messages principaux et les fondements du Coran. Je vais tenter de vous résumer les points essentiels de ce verset.

Si vous souhaitez étudier les sciences islamiques, n’hésitez pas à visiter la Boutique Islamique Razva. Si vous cherchez des cours d’islam à distance, mes cours en ligne sont disponibles sur mon Institut Islamique Razva.

Mes Cours d'islam à Distance

Sayed Ali Moosavi

Sayed Ali Mousavi
Auteur

Je suis le fondateur de la boutique musulmane et de l'institut islamique en ligne Razva. Vous pouvez suivre mes cours sur mon institut ou visionner mes vidéos sur Youtube.

Tafsir et explication du verset

Chez les différentes nations et peuples, il est coutume de commencer des tâches importantes et précieuses au nom d’une grande personnalité respectée et aimée, afin que cette tâche soit bénie et réussisse. Bien sûr, ils agissent en fonction de leurs croyances, qu’elles soient correctes ou erronées. Parfois, ils commencent au nom des idoles et des tyrans, et parfois au nom de Dieu, par l’intermédiaire des élus de Dieu.

«Bismillah al-Rahman al-Rahim» est le début du livre divin. «Bismillah» n’est pas seulement au début du Coran, mais aussi au début de tous les livres célestes. Tous les prophètes commençaient leurs actes par «Bismillah».

Lorsque l’arche de Noé se mit en route au milieu des vagues du déluge, Noé (a) dit à ses compagnons :

« Embarquez, car «Bismillah Majraha wa Mursaha» » [1]Hud, 41.

C’est-à-dire que le mouvement et l’arrêt de ce bateau se font au nom de Dieu. De même, le Prophète Salomon (a) commença sa lettre d’invitation à la reine de Saba par «Bismillah al-Rahman al-Rahim» [2]Naml, 30.

L’Imam Ali (a) a dit :

«Bismillah» apporte la bénédiction dans les tâches et son omission conduit à l’échec. Il a également dit à une personne qui écrivait «Bismillah» : «Ecris-le avec beauté» [3]Kanz al-Ummal, Hadith 29558.

Dire «Bismillah» au début de chaque action est recommandé : en mangeant, en dormant, en écrivant, en montant à cheval, en voyageant et dans beaucoup d’autres actions. Même si un animal est abattu sans mentionner le nom de Dieu, la consommation de sa viande est interdite, soulignant que même la nourriture des croyants doit avoir une orientation divine.

On lit dans un hadith :

«N’oublie pas de dire « Bismillah », même en écrivant un vers de poésie».

Il y a aussi des récits sur la récompense de celui qui apprend «Bismillah» à un enfant pour la première fois [4]Tafsir Burhan, vol. 1, p. 43.

Question : Pourquoi est-il recommandé de dire «Bismillah» au début de chaque action ?

Réponse : «Bismillah» est le symbole de l’islamité et toutes les actions d’un musulman doivent avoir une teinte divine. De la même manière que les produits fabriqués dans une usine portent le logo de cette usine, qu’ils soient petits ou grands.

Par exemple, une usine de porcelaine appose son logo sur toutes ses pièces, grandes ou petites. De même, le drapeau d’un pays flotte au-dessus des administrations, des écoles, des casernes et même sur les navires de ce pays.

Question : «Bismillah al-Rahman al-Rahim» est-elle une verset indépendant ?

Réponse : Selon les Ahl al-Bayt (a), qui ont cent ans d’antériorité sur les autres leaders juridiques et qui ont été martyrisés sur le chemin de Dieu, et dont la pureté est clairement mentionnée dans le Coran, «Bismillah al-Rahman al-Rahim» est un verset indépendant et fait partie du Coran. Fakhr al-Din al-Razi a donné seize preuves que «Bismillah» fait partie de la sourate.

Alusi a également cette croyance. Dans le Musnad d’Ahmad, «Bismillah» est considérée comme une partie de la sourate [5]Musnad Ahmad, vol. 3, p. 177 et vol. 4, p. 85.

Ceux qui ne considéraient pas «Bismillah» comme partie de la sourate ou qui l’omettent dans la prière ont été critiqués. Dans le Mustadrak al-Hakim, il est dit :

Un jour, Muawiya n’a pas dit «Bismillah» dans la prière, et les gens lui ont demandé : «As-tu volé ou oublié le verset ?» [6]Mustadrak, vol. 3, p. 233.

Les Imams infaillibles (a) insistaient pour dire «Bismillah» à haute voix dans la prière. L’Imam Baqir (a) disait des gens qui ne disaient pas «Bismillah» dans la prière ou ne la considéraient pas comme partie de la sourate :

«Ils ont volé le plus noble verset» [7]Bihâr, vol. 85, p. 20.

Dans les Sunan al-Bayhaqi, il est mentionné dans un hadith : Pourquoi certains n’ont-ils pas inclus «Bismillah» comme partie de la sourate ? [8]Sunan al-Bayhaqi, vol. 2, p. 50.

Dans l’exégèse de Qurtubi, il est rapporté de l’Imam Sadiq (a) que «Bismillah» est la couronne des sourates. Elle n’apparaît pas seulement au début de la sourate At-Tawbah (sourate 9) parce que, selon l’Imam Ali (a), «Bismillah» signifie la sécurité et la miséricorde, et la déclaration de désaveu envers les infidèles et les polythéistes n’est pas compatible avec l’expression de l’amour et de la miséricorde [9]Tafsir Majma’ al-Bayan et Fakhr al-Din al-Razi.

La Réalité de «Bismillah»

  1. «Bismillah» indique une couleur et une orientation divine [10]Imam Reza (a) a dit : Bismillah signifie que je porte le signe de la servitude de Dieu sur moi. Tafsir Nur al-Thaqalayn.
  2. «Bismillah» est le symbole de l’unicité de Dieu et mentionner d’autres noms à sa place est un symbole de la mécréance, et associer le nom de Dieu à celui d’autres est un signe de polythéisme. Ni à côté du nom de Dieu, ni à la place de son nom, nous ne devons mentionner aucun autre nom [11]Non seulement son essence, mais aussi son nom est exempt de tout associé ; «Glorifie le nom de ton Seigneur, le Très-Haut». Il est interdit de commencer une tâche par le nom de Dieu et de … Continue reading.
  3. «Bismillah» est un symbole de continuité et de durée. Car tout ce qui n’a pas une couleur divine est voué à disparaître [12]Tout est voué à périr sauf son visage» Al-Qasas, 88.
  4. «Bismillah» est un symbole de l’amour pour Dieu et de la confiance en Lui. Nous aimons celui qui est le Très-Miséricordieux et le Tout-Miséricordieux, et nous commençons notre travail en nous appuyant sur Lui, car mentionner son nom attire la miséricorde.
  5. «Bismillah» est un symbole de sortie de l’orgueil et d’humilité devant Dieu.
  6. «Bismillah» est le premier pas dans le chemin de la servitude et de l’adoration.
  7. «Bismillah» est une cause de la fuite de Satan. Celui qui a Dieu avec lui, Satan n’aura pas d’influence sur lui.
  8. «Bismillah» sanctifie les tâches et les protège.
  9. «Bismillah» est le rappel de Dieu, c’est-à-dire : Ô Dieu ! Je ne t’ai pas oublié.
  10. «Bismillah» exprime notre motivation, c’est-à-dire : Ô Dieu ! Mon but est toi, pas les gens, pas les tyrans, pas les apparences et pas les désirs.
  11. L’Imam Reza (a) a dit : «Bismillah» est plus proche du nom suprême de Dieu que la pupille de l’œil ne l’est de la sclérotique [13]Tafsir Rahnama.

Messages

  1. «Bismillah al-Rahman al-Rahim» au début de la sourate signifie que les enseignements de la sourate proviennent de la source de la vérité et de la manifestation de la miséricorde divine.
  2. «Bismillah al-Rahman al-Rahim» au début du livre céleste signifie que la guidance n’est possible qu’avec son aide [14]Peut-être que cela signifie que tout le Coran est résumé dans la sourate Al-Fatiha, et toute la sourate Al-Fatiha est résumée dans Bismillah, et tout Bismillah est résumé dans la lettre (ب). … Continue reading.
  3. «Bismillah» est une parole qui commence le discours de Dieu avec les gens et le discours des gens avec Dieu.
  4. La miséricorde divine est éternelle et toujours présente, comme son essence. «Allah al-Rahman al-Rahim»
  5. Exprimer la miséricorde divine de différentes manières montre l’insistance sur la miséricorde (à la fois avec «Rahman» et «Rahim»). «Al-Rahman al-Rahim»
  6. Peut-être que la mention de «Rahman» et «Rahim» au début du livre indique que le Coran est une manifestation de la miséricorde divine, tout comme la création et la mission prophétique sont des manifestations de sa grâce et de sa miséricorde. «Al-Rahman al-Rahim»

La Vision de la Sourate Al-Fatiha

La sourate Al-Fatiha, également connue sous le nom de «Fatiha al-Kitab», contient sept versets [15]Le nombre sept est aussi celui des cieux, des jours de la semaine, des tours de la Kaaba, de la marche entre Safa et Marwa, et des jets de pierre au diable. C’est la seule sourate que chaque musulman doit réciter dix fois par jour dans ses prières quotidiennes, et son omission volontaire rend la prière invalide.

«Pas de prière sans Fatiha al-Kitab» [16]Mustadrak, vol. 4, hadith 4365.

Selon le récit de Jabir ibn Abdullah al-Ansari du Prophète (s), cette sourate est la meilleure des sourates du Coran. Selon Ibn Abbas, la sourate Al-Fatiha est la base du Coran. Il est également rapporté dans un hadith que si vous récitez cette sourate soixante-dix fois sur un mort et qu’il revient à la vie, ne soyez pas surpris [17]Bihâr, vol. 92, p. 257.

Le fait que cette sourate ait été nommée «Fatiha al-Kitab» par le Prophète (s) montre que toutes les versets du Coran ont été rassemblées et compilées sous forme de livre du vivant du Prophète (s), et c’est sur son ordre que cette sourate a été placée au début du livre (le Coran) [18]Uyoun Akhbar al-Rida, vol. 2, p. 27.

De plus, dans le hadith Thaqalayn, le Prophète (s) a dit :

«Je laisse parmi vous deux choses précieuses : le Livre de Dieu et ma famille» [19]Bihâr, vol. 2, p. 100.

Ce hadith montre également que les versets divins ont été compilés sous forme de «Livre de Dieu» du vivant du Prophète (s) et étaient bien connus sous ce nom parmi les musulmans.

Les versets de la sourate Al-Fatiha évoquent Dieu et ses attributs, la question de la résurrection, la connaissance et la demande de guidance sur le chemin droit, et l’acceptation de la souveraineté et de la seigneurie de Dieu. Ils expriment également le désir de suivre le chemin des élus de Dieu, et la répulsion et l’éloignement des égarés et des réprouvés.

La sourate Al-Fatiha, comme le Coran lui-même, est une source de guérison, tant pour les maladies corporelles que pour les maladies spirituelles [20]Allama Amini (qu’Allah sanctifie son âme) a rapporté de nombreux hadiths à ce sujet dans son Tafsir de la sourate Al-Fatiha.

Les Leçons Éducatives de la Sourate Al-Fatiha

Avant d’interpréter la sourate Al-Fatiha, nous esquissons les leçons de cette sourate et les expliquons dans les pages suivantes :

  1. En récitant «Bismillah», l’homme se détourne des autres et met son espoir uniquement en Dieu.
  2. Avec «Rabb al-Alamin» et «Malik Yawm al-Din», il ressent qu’il est sous la tutelle et la possession de Dieu, et abandonne l’arrogance et l’orgueil.
  3. Avec le mot «Alamin», il établit un lien avec toute l’existence.
  4. Avec «al-Rahman al-Rahim», il se voit sous la protection de la grâce divine.
  5. Avec «Malik Yawm al-Din», son insouciance du futur est éliminée.
  6. En disant «Iyyaka Na’budu», il élimine l’hypocrisie et la recherche de renommée.
  7. Avec «Iyyaka Nasta’in», il ne craint pas les superpuissances.
  8. Par «An’amta», il comprend que les bénédictions viennent de Dieu.
  9. Avec «Ihdina», il demande la guidance sur le chemin de la vérité et de la voie droite.
  10. Dans «Sirat al-Ladhina An’amta Alayhim», il exprime sa solidarité avec les partisans de la vérité.
  11. Avec «Ghayr al-Maghdubi Alayhim» et «Walad-Dallin», il exprime son rejet et sa dissociation du mal et des adeptes du mal.

Liste des Sourates et des Versets

Sourate suivante
Sourate Al-Baqara

Sourate 1 Al-Fatiha | Sourate 2 Al-Baqara | Sourate 3 Âl ʻImrân | Sourate 4 An-Nisâ’ | Sourate 5 Al-Mâ’ida | Sourate 6 Al-Anʻâm | Sourate 7 Al-Aʻrâf | Sourate 8 Al-Anfâl | Sourate 9 At-Tawba | Sourate 10 Yûnus | Sourate 11 Hûd | Sourate 12 Yûsuf | Sourate 13 Ar-Ra‘d | Sourate 14 Ibrâhîm | Sourate 15 Al-Hijr | Sourate 16 An-Nahl | Sourate 17 Al-Isrâ’ | Sourate 18 Al-Kahf | Sourate 19 Maryam | Sourate 20 Tâhâ | Sourate 21 Al-Anbîyâ’ | Sourate 22 Al-Hajj | Sourate 23 Al-Mu’minûn | Sourate 24 An-Nûr | Sourate 25 Al-Furqân | Sourate 26 Ash-Shuʻarâ’ | Sourate 27 An-Naml | Sourate 28 Al-Qasas | Sourate 29 Al-'Ankabût | Sourate 30 Ar-Rûm | Sourate 31 Luqmân | Sourate 32 As-Sajda | Sourate 33 Al-Ahzâb | Sourate 34 Saba’ | Sourate 35 Fâtir | Sourate 36 Yâsîn | Sourate 37 As-Sâffât | Sourate 38 Sâd | Sourate 39 Az-Zumar | Sourate 40 Ghâfir | Sourate 41 Fussilat | Sourate 42 Ash-Shûrâ | Sourate 43 Az-Zukhruf | Sourate 44 Ad-Dukhân | Sourate 45 Al-Jâthîya | Sourate 46 Al-Ahqâf | Sourate 47 Muhammad | Sourate 48 Al-Fath | Sourate 49 Al-Hujurât | Sourate 50 Qâf | Sourate 51 Adh-Dhârîyât | Sourate 52 At-Tûr | Sourate 53 An-Najm | Sourate 54 Al-Qamar | Sourate 55 Ar-Rahmân | Sourate 56 Al-Wâqi‘a | Sourate 57 Al-Hadîd | Sourate 58 Al-Mujâdala | Sourate 59 Al-Hashr | Sourate 60 Al-Mumtahana | Sourate 61 As-Saff | Sourate 62 Al-Jumu‘a | Sourate 63 Al-Munâfiqûn | Sourate 64 At-Taghâbun | Sourate 65 At-Talâq | Sourate 66 At-Tahrîm | Sourate 67 Al-Mulk | Sourate 68 Al-Qalam | Sourate 69 Al-Hâqqa | Sourate 70 Al-Ma‘ârij | Sourate 71 Nûh | Sourate 72 Al-Jinn | Sourate 73 Al-Muzzammil | Sourate 74 Al-Muddaththir | Sourate 75 Al-Qîyâma | Sourate 76 Al-Insân | Sourate 77 Al-Mursalât | Sourate 78 An-Naba’ | Sourate 79 An-Nâziʻât | Sourate 80 ‘Abasa | Sourate 81 At-Takwîr | Sourate 82 Al-Infitâr | Sourate 83 Al-Mutaffifîn | Sourate 84 Al-Inshiqâq | Sourate 85 Al-Burûj | Sourate 86 At-Târiq | Sourate 87 Al-A‘lâ | Sourate 88 Al-Ghâshîya | Sourate 89 Al-Fajr | Sourate 90 Al-Balad | Sourate 91 Ash-Shams | Sourate 92 Al-Layl | Sourate 93 Ad-Duhâ | Sourate 94 Ash-Sharh | Sourate 95 At-Tîn | Sourate 96 Al-‘Alaq | Sourate 97 Al-Qadr | Sourate 98 Al-Bayyina | Sourate 99 Az-Zalzala | Sourate 100 Al-‘Âdîyât | Sourate 101 Al-Qâri‘a | Sourate 102 At-Takâthur | Sourate 103 Al-‘Asr | Sourate 104 Al-Humaza | Sourate 105 Al-Fîl | Sourate 106 Quraysh | Sourate 107 Al-Mâ‘ûn | Sourate 108 Al-Kawthar | Sourate 109 Al-Kâfirûn | Sourate 110 An-Nasr | Sourate 111 Al-Masad | Sourate 112 Al-Ikhlâs | Sourate 113 Al-Falaq | Sourate 114 An-Nâs

Références

Références
1 Hud, 41
2 Naml, 30
3 Kanz al-Ummal, Hadith 29558
4 Tafsir Burhan, vol. 1, p. 43
5 Musnad Ahmad, vol. 3, p. 177 et vol. 4, p. 85
6 Mustadrak, vol. 3, p. 233
7 Bihâr, vol. 85, p. 20
8 Sunan al-Bayhaqi, vol. 2, p. 50
9 Tafsir Majma’ al-Bayan et Fakhr al-Din al-Razi
10 Imam Reza (a) a dit : Bismillah signifie que je porte le signe de la servitude de Dieu sur moi. Tafsir Nur al-Thaqalayn
11 Non seulement son essence, mais aussi son nom est exempt de tout associé ; «Glorifie le nom de ton Seigneur, le Très-Haut». Il est interdit de commencer une tâche par le nom de Dieu et de Muhammad (s). Ithbat al-Hudat, vol. 7, p. 482
12 Tout est voué à périr sauf son visage» Al-Qasas, 88
13 Tafsir Rahnama
14 Peut-être que cela signifie que tout le Coran est résumé dans la sourate Al-Fatiha, et toute la sourate Al-Fatiha est résumée dans Bismillah, et tout Bismillah est résumé dans la lettre (ب). Cela signifie que la création de l’existence et sa guidance se font avec son aide. Tout comme la mission prophétique du Prophète Muhammad (s) a commencé par son nom. «Lis au nom de ton Seigneur»
15 Le nombre sept est aussi celui des cieux, des jours de la semaine, des tours de la Kaaba, de la marche entre Safa et Marwa, et des jets de pierre au diable
16 Mustadrak, vol. 4, hadith 4365
17 Bihâr, vol. 92, p. 257
18 Uyoun Akhbar al-Rida, vol. 2, p. 27
19 Bihâr, vol. 2, p. 100
20 Allama Amini (qu’Allah sanctifie son âme) a rapporté de nombreux hadiths à ce sujet dans son Tafsir de la sourate Al-Fatiha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *